Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Ramco interrompt la collecte des déchets dans le Metn et le Kesrouan

Ramco interrompt la collecte des déchets dans le Metn et le Kesrouan

Un camion de ramassage d'ordures de la société Ramco. Photo ANI

La société Ramco a annoncé mardi qu'elle suspendait ses opérations de collecte des déchets dès aujourd'hui, dans le Metn et le Kesrouan, au nord de Beyrouth, en raison de l'absence de protection policière de la décharge côtière de Bourj Hammoud-Jdeidé. Sans ramassage, les déchets devraient à nouveau commencer à s'accumuler dans les rues de ces régions. 

Selon l'Agence nationale de l'information (Ani, officielle), la société a interrompu ses activités à la suite du retrait, il y a une semaine, des forces de sécurité et de la police de la municipalité de Jdeidé, dans le Metn, et de la fédération des municipalités du Kesrouan, qui étaient chargées de protéger la décharge, ce qui a entraîné le retour de personnes s'infiltrant dans l'enceinte de la décharge pour y collecter des matériaux recyclables, notamment de la ferraille, destinés à la revente, en ces temps de crise au Liban. Les pilleurs ont également volé du matériel appartenant à la compagnie Khoury, chargée de l’exécution et de la gestion de l'infrastructure, et s'en sont pris à des employés de Ramco, qui ont été empêchés de décharger les ordures.

La collecte des ordures avait déjà été interrompue le 17 juin dernier pour les mêmes raisons et les déchets s'étaient accumulés pendant plusieurs jours dans les régions concernées. Un accord sur la réouverture de la décharge sous protection policière avait toutefois été trouvé et le ramassage des déchets avait donc repris 5 jours plus tard.  Une force mixte composée de policiers municipaux et d'autres membres des forces de sécurité avait commencé à monter la garde jour et nuit autour de la décharge pour empêcher l'infiltration de ferrailleurs improvisés.

Objet de nombreux litiges, la décharge de Bourj Hammoud-Jdeidé est en cours d’agrandissement depuis le début de l’année, après que l'une de ses composantes est arrivée à saturation il y a quelques mois. Ce projet constitue une solution temporaire de plus, dans un pays qui ne s'est toujours pas doté d'une politique claire pour la gestion des déchets ménagers alors que la plupart des décharges sont aujourd’hui saturées.



La société Ramco a annoncé mardi qu'elle suspendait ses opérations de collecte des déchets dès aujourd'hui, dans le Metn et le Kesrouan, au nord de Beyrouth, en raison de l'absence de protection policière de la décharge côtière de Bourj Hammoud-Jdeidé. Sans ramassage, les déchets devraient à nouveau commencer à s'accumuler dans les rues de ces régions. Selon...