Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Les feux se poursuivent dans le Akkar, deux hélicoptères de l'armée sur place

Les feux se poursuivent dans le Akkar, deux hélicoptères de l'armée sur place

Incendies dans une forêt au Akkar, le 2 août 2021. Photo ANI

Les incendies se poursuivaient mardi matin dans la région de Wadi Jehannam dans le Akkar, alors que le Liban connaît une vague de chaleur et des températures élevées. Ces derniers jours, des feux ont ravagé plus de neuf cents hectares de forêt dans cette région. L'armée a envoyé deux hélicoptères sur place.

"Le feu continue à faire rage depuis hier après-midi dans les forêts de la région de Wadi Jehannam, entre les localités de Mechmech et de Komam", affirme l'association Sentier du Akkar, déplorant que des espaces naturels importants dans la région de Denniyé soient réduits en cendres. Un volontaire de l'association a été blessé dans des chutes de pierres causées par l'incendie, rapporte celle-ci dans un communiqué. Elle déplore le manque de soutien pour éteindre les flammes, ainsi que les pénuries d'essence qui entravent le bon fonctionnement des pompes à eau. "Si les flammes continuent à monter, elles pourraient atteindre la forêt de Kila, la plus grande forêt de cèdres et de sapins de la région", avertit-elle.

La Défense civile a annoncé avoir envoyé ses membres sur place et dit travailler depuis ce matin en coordination avec l'armée pour éteindre le feu. La troupe a envoyé un hélicoptère en début de matinée puis un autre aux environs de 11 heures, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). A cause de la densité de la fumée, des vents forts et des températures, les équipes de pompiers rencontrent des difficultés pour venir à bout de l'incendie qui embrase une vallée encaissée et peu aisée d'accès, selon l'Ani.

Les habitants de ces villages craignent que les scènes désastreuses des incendies qui avaient ravagé la semaine dernière le Akkar se répètent. De gigantesques incendies s'y étaient déclenchés en effet pendant quatre jours consécutifs. Le feu s'était rapidement propagé sur des dizaines de kilomètres à la ronde, en raison de la chaleur et des vents violents, et avait fait un mort, un adolescent volontaire de 15 ans, qui participait aux efforts d'extinction des feux à Kobeyate, et des dizaines de blessés, notamment parmi les pompiers. De nombreux habitants ont également dû être évacués, les flammes s'approchant dangereusement de leurs habitations. Le feu s'était étendu jusqu’à la région du Hermel dans la Békaa et avait même gagné la Syrie voisine.

Dans ce contexte, le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé mardi lors d'un appel téléphonique avec le Premier ministre désigné, Nagib Mikati, qu'il était prêt à mettre "à la disposition du Liban les capacités de lutte contre les incendies de la Turquie en cas de besoin", rapporte l'Ani. La Turquie elle-même subit actuellement les pires incendies depuis au moins une décennie, qui ravagent des forêts et des terres agricoles, ainsi que des zones habitées sur les côtes méditerranéennes et égéennes.

En début de soirée, Jihad el-Samad, député de Minié-Denniyé, a appelé l'armée libanaise et la Défense civile à envoyer des hélicoptères dans la région de Wadi Jehannam qui sépare le caza de Denniyé du Akkar, les camions de la Défense civile ne pouvant parvenir au lieu de l'incendie, difficile d'accès.  "Les habitants craignent que les flammes s'étendent aux deux régions et menacent leur sécurité, leurs maisons et leurs terrains", a-t-il ajouté.


Les incendies se poursuivaient mardi matin dans la région de Wadi Jehannam dans le Akkar, alors que le Liban connaît une vague de chaleur et des températures élevées. Ces derniers jours, des feux ont ravagé plus de neuf cents hectares de forêt dans cette région. L'armée a envoyé deux hélicoptères sur place."Le feu continue à faire rage depuis hier après-midi dans les forêts de la...