Rechercher
Rechercher

Sport - Jeux olympiques

Dressel sacré roi de la distance reine en natation

Revoilà le Covid-19 : après la gymnaste Simone Biles en détresse psychologique, les États-Unis ont perdu hier un autre atout de choix, le perchiste Sam Kendricks, testé positif au coronavirus et placé à l’isolement, de même que plusieurs athlètes australiens considérés comme cas contacts de Kendricks.

Dressel sacré roi de la distance reine en natation

Caeleb Dressel, la star américaine des bassins, célébrant sa victoire dans la finale du 100 m nage libre, l’épreuve reine de la natation. Attila Kisbenedek/AFP

Et de deux titres olympiques pour Caeleb Dressel : la star américaine des bassins n’a pas fait de détails dans la finale du 100 m nage libre, l’épreuve reine de la natation, tandis que le Covid-19, qui a conduit au report d’un an des Jeux olympiques de Tokyo, a obligé le perchiste américain Sam Kendricks à déclarer forfait.

Caeleb Dressel, déjà champion olympique du 4x100 m nage libre avec Team USA, a maté sans mal hier le nageur russe Kliment Kolesnikov, pourtant impressionnant en demi-finales la veille. L’Américain a toujours fait la course en tête et n’a jamais vraiment été inquiété par Kolesnikov, qui a fini à la troisième place, débordé dans le final par l’Australien Kyle Chalmers. Le Floridien de 24 ans, sixième sur la distance à Rio en 2016, s’est imposé avec un chrono de 47 sec 02/100es, du jamais-vu dans l’histoire des Jeux, et vise encore quatre médailles d’or lors de cette quinzaine nippone sur 100 m papillon, 50 m nage libre, 4x100 m quatre nages et 4x100 m quatre nages mixte.

« Il y a beaucoup de pression sur moi, il n’y a rien de mal avec la pression, ce qui est plus compliqué, c’est quand cette pression devient du stress », a souligné le nouveau champion olympique après sa finale, en référence sans doute à ce que vit sa compatriote Simone Biles. La gymnaste de 24 ans devait être la grande star du prestigieux concours général individuel, programmé dans la soirée d’hier à Tokyo (à 19h50 au Japon, à 13h50 au Liban), qu’elle avait remporté à Rio, l’un de ses quatre titres des Jeux de 2016, mais l’Américaine a déclaré forfait, épuisée par la pression et en proie à « (ses) démons ». Elle a tout de même suivi en tribunes les explications entre ses compatriotes et les Russes. C’est Sunisa Lee qui, à 18 ans et dès ses premiers JO, a remporté ce titre olympique, devant la Brésilienne Rebeca Andrade et la Russe Angelina Melnikova.

En outre, à la veille du coup d’envoi des épreuves d’athlétisme aujourd’hui, la discipline phare de la deuxième semaine des Jeux, les États-Unis ont perdu hier un autre atout de choix, le perchiste Sam Kendricks. Le double champion du monde (2017 et 2019), médaille de bronze à Rio en 2016, positif au Covid-19, a été placé à l’isolement et a déclaré forfait, mais son cas a eu d’autres conséquences au-delà de la délégation américaine. Dans la foulée, le Comité olympique australien a annoncé que plusieurs athlètes de sa délégation étaient considérés comme cas contacts de Sam Kendricks et ont été placés à leur tour à l’isolement.

Insolation au tennis

En tennis, la température monte : après les récriminations des joueurs et joueuses la veille, et surtout le malaise – dû à une insolation – de l’Espagnole Paula Bardosa, contrainte à l’abandon et évacuée du court sur une chaise roulante, la Fédération internationale de tennis a décidé hier de repousser les débuts des matches de 11h00 à 15h00 pour ne pas jouer en pleine chaleur (30°C), avec un taux d’humidité toujours très élevé.

Ce qui n’a pas empêché le n° 1 mondial Novak Djokovic de prendre rendez-vous avec Alexander Zverev en demi-finales du tournoi de simple, où l’Espagnol Pablo Carreño a créé la surprise en battant Daniil Medvedev, n° 2 mondial. Pour la première fois aux Jeux à 30 ans, Carreño a disposé d’un Medvedev encore visiblement incommodé par la chaleur malgré la nuit tombée, en deux sets (6-2, 7-6 (7/5)). Il devra passer l’obstacle d’un autre Russe, Karen Khachanov, pour entretenir son rêve d’offrir à son pays une deuxième médaille d’or en tennis après celle de Rafael Nadal en 2008. Dans l’autre moitié de tableau, Zverev a éliminé (6-4, 6-1) le Français Jérémy Chardy, se montrant intraitable, notamment au service (11 aces). Le n° 5 mondial retrouvera donc en demi-finales Novak Djokovic, qui s’est facilement débarrassé hier du Japonais Kei Nishikori (6-2, 6-0), tuant dans l’œuf les rêves nippons de médaille. À 34 ans, le Serbe aux 20 titres en grand chelem est en quête de son premier titre olympique. Grand favori à Tokyo, Djokovic, qui a déjà remporté cette année l’Open d’Australie, Roland-Garros et Wimbledon, rêve de réaliser le grand chelem doré (Golden Slam), un exploit dans le monde du tennis consistant à gagner la même année les quatre Majeurs et les JO. Seule l’Allemande Steffi Graf y est pour le moment parvenue en 1988. Chez les dames, dans le tournoi du simple, la Tchèque Marketa Vondrousova (42e mondiale) affrontera la Suissesse Belinda Bencic (12e mondiale) en finale.

C’était hier aussi le début du tournoi de golf, autre sport organisé autour d’un très lucratif circuit professionnel dont l’inclusion au programme olympique fait toujours débat. Cinq ans après le retour de la discipline aux JO après une longue absence, les meilleurs joueurs de la planète n’ont cette fois pas fait le déplacement au Japon. Ils ont invoqué les restrictions sanitaires et un calendrier surchargé, tandis que l’Américain Bryson DeChambeau, 6e joueur mondial, et l’Espagnol Jon Rahm, n° 1 mondial depuis son sacre récent à l’US Open, ont été contraints au forfait après avoir été testés positifs au Covid-19. Le titre pourrait se jouer dimanche entre l’Américain Collin Morikawa, sur la terre de ses ancêtres, et le Japonais Hideki Matsuyama, star locale.

Source : AFP


Et de deux titres olympiques pour Caeleb Dressel : la star américaine des bassins n’a pas fait de détails dans la finale du 100 m nage libre, l’épreuve reine de la natation, tandis que le Covid-19, qui a conduit au report d’un an des Jeux olympiques de Tokyo, a obligé le perchiste américain Sam Kendricks à déclarer forfait.Caeleb Dressel, déjà champion olympique du 4x100 m...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut