Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Pénuries au Liban

Monopole et contrebande de carburant : Oueidate délivre des commissions rogatoires


Monopole et contrebande de carburant : Oueidate délivre des commissions rogatoires

Réunion au Grand Sérail sur la contrebande de carburant, le 29 juillet 2021. Photo fournie par le bureau de presse de la présidence du Conseil.

Le procureur général près la cour de cassation, Ghassan Oueidate, a délivré jeudi des commissions rogatoires à plusieurs instances judiciaires, à l'armée, aux institutions sécuritaires et aux douanes afin de prendre toutes les dispositions nécessaires et d'enquêter sur les pratiques de monopole, stockage illégal et contrebande du carburant. Cette mesure a été prise alors que le Liban, en plein effondrement, souffre depuis des semaines de pénuries d'essence et de mazout. 

Les juges et organismes sécuritaires concernés ont dans ce cadre été chargés par le juge Oueidate de "poursuivre strictement" toute opération de contrebande, monopole ou stockage du carburant, saisir les matières trafiquées et mettre sous scellés les lieux de stockage "sans accorder à leurs propriétaire aucun délai administratif". 

Les quantités d'essence saisies devront être vendues par la police judiciaire "au public, au prix officiel, à raison de maximum vingt litres par personne" tandis que le mazout sera vendu aux hôpitaux et propriétaires de générateurs privés "en présence d'un employé de la municipalité" où les hydrocarbures ont été saisis. "Si la quantité de diesel saisie dépasse 50.000 litres, elle doit être remise à la Direction générale des installations pétrolières", précise le procureur. 

Ces commissions ont été délivrées à l'issue d'une réunion organisée au Grand sérail, en présence de représentants du ministère de l'Energie et de responsables sécuritaires, précise un communiqué publié par la présidence du Conseil. 

La contrebande vers la Syrie et le stockage illégal des produits sont considérés par des facteurs d'aggravation des pénuries que connaît le Liban, tandis que pour certains acteurs du secteur, ces pénuries sont également dues à la lenteur de l'ouverture de lignes de crédit par la Banque du Liban, pour l'importation subventionnée des carburants. 


Le procureur général près la cour de cassation, Ghassan Oueidate, a délivré jeudi des commissions rogatoires à plusieurs instances judiciaires, à l'armée, aux institutions sécuritaires et aux douanes afin de prendre toutes les dispositions nécessaires et d'enquêter sur les pratiques de monopole, stockage illégal et contrebande du carburant. Cette mesure a été prise alors que le...