Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Les députés aounistes espèrent une formation rapide du gouvernement

Les députés aounistes espèrent une formation rapide du gouvernement

Le logo du groupe parlementaire aouniste. Photo ANI

Le groupe parlementaire aouniste, dont le Courant patriotique libre dirigé par le député Gebran Bassil est la principale composante, a exprimé l'espoir mardi que le prochain gouvernement soit formé rapidement, au lendemain de la nomination de Nagib Mikati, député de Tripoli, au poste de Premier ministre.

Dans un communiqué publié à l'issue de sa réunion hebdomadaire, la formation aouniste a souhaité que la désignation de M. Mikati au poste de Premier ministre "accélère la formation d'un cabinet  capable de réformer" le pays, plombé par une crise économique et sociale inédite qui le secoue depuis 2019. "Un tel gouvernement est la dernière opportunité pour éviter la déliquescence totale de l'Etat et ses institutions", souligne un communiqué publié à l'issue de la réunion. Le groupe s'est également dit disposé à "faciliter" la tâche du Premier ministre désigné et prêt à "soutenir tout projet de réforme que le futur gouvernement présenterait ou exécuterait'". 

Nommé lundi à l'issue de consultations parlementaires contraignantes pour former un nouveau gouvernement, Nagib Mikati s'est concerté mardi avec les divers groupes  parlementaires. Il a fait état d'un "consensus pour accélérer la formation du cabinet". Le groupe parlementaire aouniste avait également affirmé vouloir faciliter la tâche de M. Mikati.

Évoquant en outre la double explosion meurtrière au port de Beyrouth le 4 août 2020, les députés aounistes ont réitéré leur soutien aux parents et proches des victimes, qui "luttent depuis un an et attendent avec impatience l'acte d'accusation, qui pourrait panser leurs plaies". Le CPL a dans ce contexte appelé à lever immédiatement les immunités (des responsables politiques et sécuritaires que le juge Tarek Bitar chargé de l'enquête a inculpés), et a avoir confiance dans le juge pour que son enquête puisse atteindre son objectif". La formation a ensuite annoncé qu'elle présentera prochainement "un projet positif et constructif" concernant la capitale et son port, sans plus de détails.

La Chambre avait réclamé davantage de détails sur l'enquête pour pouvoir statuer sur la levée d'immunité des députés, démarche que le juge Bitar a refusée. Mardi, le leader du Courant du Futur Saad Hariri a proposé la suspension des immunités du chef de l'État, du Premier ministre, des ministres, des députés, des juges et de tous les autres responsables politiques et administratifs afin que ceux-ci puissent être éventuellement jugés.


Le groupe parlementaire aouniste, dont le Courant patriotique libre dirigé par le député Gebran Bassil est la principale composante, a exprimé l'espoir mardi que le prochain gouvernement soit formé rapidement, au lendemain de la nomination de Nagib Mikati, député de Tripoli, au poste de Premier ministre. Dans un communiqué publié à l'issue de sa réunion hebdomadaire, la formation...