Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Aoun : Le Liban souhaite la reconduction du mandat de la Finul

Aoun : Le Liban souhaite la reconduction du mandat de la Finul

Le président libanais Michel Aoun et le secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, à Baabda le 26 juillet 2021. Photo compte de la Présidence sur Twitter

Le président libanais Michel Aoun a assuré lundi au secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, lors d’un entretien au palais de Baabda, que le Liban souhaitait la reconduction du mandat de la Finul qui vient à expiration en août.

Le chef de l’État a souligné que le Liban voulait une "reconduction telle quelle du mandat" de la force de l’ONU, sans changement dans sa mission ou ses effectifs, estimant qu'elle contribuait au "maintien de la sécurité et de la stabilité dans le Sud", selon l’Agence nationale d’information (Ani, officielle). "Malgré les tensions qui entourent la région, les frontières sud connaissent une stabilité depuis la guerre de juillet 2006", a-t-il estimé. Il a également réitéré au cours de l’entretien "sa condamnation des violations aériennes israéliennes de la souveraineté libanaise".

M. Lacroix s'est ensuite entretenu auprès du Premier ministre sortant, Hassane Diab, lequel a confirmé l'attachement du Liban à la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l'ONU, adoptée après la guerre ayant opposé Israël au Hezbollah. M. Lacroix s'est également entretenu avec le président du Parlement, Nabih Berry, à Aïn el-Tiné. 

Les autorités libanaises se prononcent régulièrement pour un renouvellement de la mission annuelle de la Finul, sans modification de son mandat, contrairement aux États-Unis et Israël qui souhaitent réduire les effectifs des Casques bleus et leur accorder de plus larges prérogatives, au grand dam du Hezbollah.

La Force intérimaire des Nations Unies au Liban, qui compte actuellement un peu plus de 10.000 casques bleus, a été établie en 1978 par le Conseil de sécurité pour confirmer le retrait des troupes israéliennes du Liban-Sud. Après la guerre de l’été 2006, opposant Israël au Hezbollah, elle a été chargée de contrôler la cessation des hostilités et l'application de la résolution 1701. Son mandat est renouvelé chaque année, après approbation des autorités libanaises et un vote du Conseil de sécurité.




Le président libanais Michel Aoun a assuré lundi au secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, lors d’un entretien au palais de Baabda, que le Liban souhaitait la reconduction du mandat de la Finul qui vient à expiration en août.Le chef de l’État a souligné que le Liban voulait une "reconduction telle quelle du mandat" de la...