Rechercher
Rechercher

Politique - Conflit

Tirs israéliens vers le Liban en représailles à des roquettes

Gantz désigne le Liban comme "responsable des opérations terroristes à partir de son territoire".

Tirs israéliens vers le Liban en représailles à des roquettes

Des membres de la Finul se tiennent près d'un drapeau du Hezbollah, le 20 juillet 2021 au Liban-sud, à la frontière avec Israël. Photo AFP / JALAA MAREY

L'armée israélienne a tiré mardi matin en direction du Liban en riposte à des tirs de roquettes sur son territoire, selon un communiqué militaire israélien.

"Deux roquettes ont été tirées du Liban vers le territoire israélien et en représailles, l'artillerie israélienne a tiré vers le territoire libanais", indique l'armée israélienne dans le texte. Une des roquettes a été interceptée par le système antimissile Dôme de fer et une est tombée dans un terrain vide, précise-t-elle.

Selon des sources de sécurité libanaises, des roquettes de type Grad ont été lancées du sud du Liban vers Israël mais l'armée libanaise n'a pas encore identifié les auteurs de ces tirs.

La troupe libanaise a plus tard publié un communiqué selon lequel, "le 20 juillet, entre 3h35 et 4h45, la région de Wadi Hamoul a été bombardée à l'artillerie par l'ennemi israélien". L'institution militaire libanaise, qui fait état de 12 roquettes, précise qu'il n'y a eu ni blessés ni dégâts. En outre, l'armée libanaise indique qu'une de ses unités a trouvé dans les environs de Qleia "trois dispositifs permettant de lancer des roquettes de type Grad". "L'une d'elle était prête à être tirée et a été désamorcée par les unités spécialisées", conclut l'armée.

"Façon ouverte ou secrète"

"Nous répondrons de façon ouverte ou secrète, ou les deux à la fois, à toute violation de notre souveraineté", a déclaré mardi le chef de l'armée israélienne, le général Aviv Kohavi, lors d'une visite sur une base militaire dans le nord de l'Etat hébreu, selon des images de son discours envoyées à la presse.

La Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul), déployée dans le sud du pays à la frontière avec Israël, a appelé pour sa part à "la plus grande retenue". "La Finul est en contact avec les deux parties et appelle a éviter une escalade", affirme-t-elle dans un communiqué. Présente au Liban depuis 1978, la Finul surveille depuis 2006 la frontière israélienne en coordination avec l'armée libanaise et veille à l'application de la résolution 1701 du Conseil de sécurité, adoptée après la guerre ayant opposé Israël au Hezbollah.

"Prix douloureux"

Selon des propos rapportés par le quotidien Haaretz, le Premier ministre israélien Naftali Bennett a affirmé que ceux qui tentent de nuire à Israël paieront "un prix douloureux". S'exprimant lors d'une conférence de presse, M. Bennett a assuré qu'Israël "ne permettra à personne de porter atteinte à sa souveraineté et à sa sécurité". "Nous travaillons jour et nuit, sur tous les fronts et nous continuerons à le faire. Le Liban est au bord de l'effondrement, comme tous les pays dans lesquels l'Iran s'enracine", a estimé le responsable israélien. "Les citoyens libanais ont été pris en otage par (le guide suprême iranien, Ali) Khamenei et (le chef du Hezbollah, Hassan) Nasrallah dans l'intérêt de l'Iran. Aussi malheureux que cela puisse être, nous n'accepterons pas un débordement de la crise libanaise en Israël", a ajouté le Premier ministre.

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a désigné pour sa part le Liban comme "responsable des opérations terroristes à partir de son territoire". "Nous ne permettrons pas que la crise sociale, économique et politique au Liban se transforme en menace sécuritaire pour Israël", a-t- affirmé sur Twitter.

Les derniers tirs de roquettes vers Israël en provenance du Liban se sont déroulés en mai, alors qu'Israël menait une guerre contre le mouvement islamiste Hamas dans la bande de Gaza.


L'armée israélienne a tiré mardi matin en direction du Liban en riposte à des tirs de roquettes sur son territoire, selon un communiqué militaire israélien."Deux roquettes ont été tirées du Liban vers le territoire israélien et en représailles, l'artillerie israélienne a tiré vers le territoire libanais", indique l'armée israélienne dans le texte. Une des roquettes a été...

commentaires (3)

...et qui dit que Nasrallah n est pas agent d Israël? même méthodes ,même militias et outils ...comme tous les muppets shows créés dans ce Proche Orient depuis 1948?...Saadam/Irak?Aarafat/PAlestine?Kaddafi/Lybia...etc..etc..?

Marie Claude

11 h 56, le 20 juillet 2021

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • ...et qui dit que Nasrallah n est pas agent d Israël? même méthodes ,même militias et outils ...comme tous les muppets shows créés dans ce Proche Orient depuis 1948?...Saadam/Irak?Aarafat/PAlestine?Kaddafi/Lybia...etc..etc..?

    Marie Claude

    11 h 56, le 20 juillet 2021

  • Je pense que le Hezbollah n’a rien compris. Israël est la puissance forte du moyen et proche orient , ils peuvent faire du Liban comme ils ont fait à Gaza , calmez vous Mr Nasrallah, les iraniens sont malins ils mettent Hassouna en premier rang le proverbe qui dit on met le fou pour faire sortir le serpent du trou

    Eleni Caridopoulou

    11 h 22, le 20 juillet 2021

  • TOZ sur ce jeu merdique.

    Marie Claude

    10 h 54, le 20 juillet 2021

Retour en haut