Rechercher
Rechercher

Lifestyle

Ces étroites maisons tubes qui dominent le vieux Hanoï

Très étroites et très profondes, les maisons tubes de Hanoï dominent le vieux quartier de la capitale du Vietnam, une mégalopole surpeuplée de 9 millions d’habitants. La largeur de leur façade fait à peine quatre mètres, et certaines sont si étroites que deux personnes peuvent à peine s’y tenir côte à côte. Ces habitations se sont déployées tout en hauteur et en profondeur, composées souvent de plusieurs bâtiments et cours en enfilade. Parfois, deux ou trois générations y cohabitent. Les premières maisons tubes, nha ong en vietnamien, seraient apparues dans la capitale à la fin du XIXe siècle, lorsque des villageois cherchant à vendre des métaux précieux, des herbes aromatiques et des outils traditionnels ont commencé à s’installer et se regrouper dans le centre-ville. L’espace était déjà limité, c’est pour cela que ce style architectural étroit est né, déclare Tran Quoc Bao, maître de conférences à l’Université nationale du génie civil. Ce modèle architectural continue à être plébiscité dans le Hanoï d’aujourd’hui et les architectes appellent les constructions modernes des « maisons attenantes ». « Ce modèle de maison est indispensable pour un architecte urbain (aujourd’hui). La maison attenante est une combinaison à la fois de la résidence traditionnelle et moderne », ajoute l’universitaire.


Très étroites et très profondes, les maisons tubes de Hanoï dominent le vieux quartier de la capitale du Vietnam, une mégalopole surpeuplée de 9 millions d’habitants. La largeur de leur façade fait à peine quatre mètres, et certaines sont si étroites que deux personnes peuvent à peine s’y tenir côte à côte. Ces habitations se sont déployées tout en hauteur et en profondeur,...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut