Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

La pénurie de médicaments devrait être réglée en fin de semaine, promet Hassan

La pénurie de médicaments devrait être réglée en fin de semaine, promet Hassan

Le ministre libanais sortant de la Santé, Hamad Hassan, recevant un écusson de la part du Hezbollah, lors d'une cérémonie organisée vendredi à Nabatiyé par le parti chiite. Photo ANI

Le ministre libanais sortant de la Santé, Hamad Hassan, a affirmé vendredi que la pénurie de médicaments dont souffre le Liban, frappé par une crise socio-économique, sera réglée la semaine prochaine.

S'exprimant vendredi lors d'une cérémonie organisée par le Hezbollah à Nabatiyé (Liban-Sud), le ministre n'a pas mâché ses mots en s'adressant aux importateurs de médicaments: "Il est intolérable que vous provoquiez la crise (la pénurie de médicaments), et que vous nous laissiez sans solution", a tonné M. Hassan, exhortant les importateurs de médicaments à "commencer à trouver des issues de crise". "Les médicaments sont stockés et il revient à la Banque du Liban d'enquêter pour savoir s'ils sont subventionnés ou non", a encore dit le ministre sortant de la Santé. "Une semaine s'est déjà écoulée. Nous n'attendrons pas plus que la fin de cette semaine (pour agir)", a prévenu Hamad Hassan. "Nous vous promettons que le dossier des médicaments est en voie de solution, de même que ceux du matériel médical et des tests effectués en laboratoire", a-t-il ajouté.

La Banque du Liban subventionne depuis le début de la crise économique et financière (octobre 2019) les importations de plusieurs catégories de produits de première nécessité, notamment les médicaments et le matériel médical. Mais depuis début mai, les pharmaciens font face à de nombreuses restrictions en raison d’un changement au niveau de la procédure mise en place par la BDL, qui bloque la distribution de médicaments, même si ceux-ci sont disponibles auprès des importateurs. Le président du syndicat des importateurs de médicaments, Karim Gebara, avait d'ailleurs affirmé, il y a une quinzaine de jours à la chaîne locale MTV, que les médicaments sont stockés, et attendent l'autorisation que la BDL impose désormais aux importateurs pour n’importe quelle commande.

A l'issue d'un entretien avec le président libanais, Michel Aoun, mardi dernier, Hamad Hassan avait appelé à la levée du secret bancaire sur tous les comptes bancaires qui bénéficiaient des subventions de la Banque centrale, notamment les sociétés pharmaceutiques.


Le ministre libanais sortant de la Santé, Hamad Hassan, a affirmé vendredi que la pénurie de médicaments dont souffre le Liban, frappé par une crise socio-économique, sera réglée la semaine prochaine.S'exprimant vendredi lors d'une cérémonie organisée par le Hezbollah à Nabatiyé (Liban-Sud), le ministre n'a pas mâché ses mots en s'adressant aux importateurs de médicaments: "Il...