Rechercher
Rechercher

Monde - Écosse

Référendum d’indépendance : bras de fer entre Londres et Édimbourg

Le bras de fer a commencé entre le gouvernement britannique du conservateur Boris Johnson et la Première ministre écossaise, l’indépendantiste Nicola Sturgeon, qui le presse d’accorder un référendum d’autodétermination, forte de la victoire de son parti aux élections locales. Boris Johnson, qui a le dernier mot pour autoriser ou non ce référendum, s’y oppose fermement. Si le Scottish National Party (SNP) de Mme Sturgeon tentait de légiférer pour obtenir un référendum, mais que le gouvernement britannique ne coopérait pas, le conflit pourrait se régler devant la justice. « Ce serait absurde et complètement scandaleux », a déclaré Mme Sturgeon sur la BBC hier. Si cela arrivait, « cela signifierait qu’un gouvernement conservateur a refusé de respecter la volonté démocratique du peuple écossais », a-t-elle averti. Pour Boris Johnson, un référendum est « irresponsable ». Le dirigeant conservateur estime que la priorité est de s’attaquer à la reprise économique après la pandémie de coronavirus.



Le bras de fer a commencé entre le gouvernement britannique du conservateur Boris Johnson et la Première ministre écossaise, l’indépendantiste Nicola Sturgeon, qui le presse d’accorder un référendum d’autodétermination, forte de la victoire de son parti aux élections locales. Boris Johnson, qui a le dernier mot pour autoriser ou non ce référendum, s’y oppose fermement. Si le...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut