Rechercher
Rechercher

Monde - Contestations

Balles réelles contre les manifestants en Birmanie

Les forces birmanes ont de nouveau tiré à balles réelles et utilisé des gaz lacrymogènes hier contre les manifestants prodémocratie, dont au moins trois se trouvaient dans un état critique. À Kale (Nord-Ouest), « une vingtaine de personnes ont été blessées » par la police et l’armée venues disperser un rassemblement. « Trois personnes, touchées par des tirs à balles réelles, sont dans un état critique », a précisé un médecin. Quelques heures plus tôt, un journaliste, Kaung Myat Hlaing, a été arrêté à son domicile lors d’une opération musclée des forces de sécurité, selon son employeur Democratic Voice of Burma (DVB). Des tirs ont été entendus lors de l’arrestation que le journaliste a lui-même filmée en direct et dont les images ont été retransmises sur les réseaux sociaux. Ces nouvelles tensions interviennent après une journée de répression meurtrière dimanche avec au moins 18 manifestants tués, selon l’ONU. Par crainte des représailles, les contestataires ont été moins nombreux mardi dans les rues. Face à eux, les forces de sécurité ont été déployées en nombre.


Les forces birmanes ont de nouveau tiré à balles réelles et utilisé des gaz lacrymogènes hier contre les manifestants prodémocratie, dont au moins trois se trouvaient dans un état critique. À Kale (Nord-Ouest), « une vingtaine de personnes ont été blessées » par la police et l’armée venues disperser un rassemblement. « Trois personnes, touchées par des tirs à balles réelles,...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut