Rechercher
Rechercher

Monde - Nigeria

Libération de près de 300 adolescentes enlevées vendredi dernier

Près de 300 adolescentes enlevées vendredi dernier dans leur pensionnat de Jangebe, dans le nord-ouest du Nigeria, ont été libérées et se trouvaient hier au siège du gouvernement de Zamfara, où s’est déroulée une petite cérémonie en leur honneur. « Nous remercions Dieu de vous avoir ramenées jusqu’à nous », a déclaré le gouverneur de Zamfara, Bello Matawalle, devant 279 adolescentes, libérées dans la nuit de lundi à mardi des mains de leurs ravisseurs. « Elles sont 279 et aucune autre ne manque à l’appel », a assuré le gouverneur, alors que les autorités avaient précédemment annoncé que 317 filles avaient été enlevées dans leur école par des hommes armés, communément appelés « bandits » dans cette région du Nigeria. Le gouverneur a expliqué que des bandits « repentis » avaient servi d’intermédiaires dans les négociations et a démenti avoir payé une rançon. Toutefois, le versement d’une rançon ne fait guère de doute pour les experts en sécurité.


Près de 300 adolescentes enlevées vendredi dernier dans leur pensionnat de Jangebe, dans le nord-ouest du Nigeria, ont été libérées et se trouvaient hier au siège du gouvernement de Zamfara, où s’est déroulée une petite cérémonie en leur honneur. « Nous remercions Dieu de vous avoir ramenées jusqu’à nous », a déclaré le gouverneur de Zamfara, Bello Matawalle, devant 279...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut