Rechercher
Rechercher

Missiles russes

La Turquie appelle au dialogue avec les Etats-Unis

La Turquie appelle au dialogue avec les Etats-Unis

Le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, lors d'une conférence de presse à Ankara, le 13 janvier 2021. Photo AFP / POOL / Arif AKDOGAN

La Turquie a appelé au dialogue avec les Etats-Unis pour lancer de nouveaux pourparlers à propos de l'achat controversé par Ankara d'un système de défense aérienne russe, invitant Washington à mettre de côté les sanctions.

"Notre conviction sincère est la nécessité du dialogue, du dialogue et du dialogue. Sans le dialogue, avec des initiatives comme des sanctions ou un discours menaçant, il n'est pas possible d'arriver où que ce soit", a déclaré le ministre turc de la Défense Hulusi Akar lors d'une rencontre avec la presse étrangère mercredi. Il a cependant réaffirmé que la Turquie était bien en discussion pour recevoir une seconde livraison des missiles S-400 de la Russie.

Le sujet risque de représenter un défi pour le président élu américain Joe Biden, qui devrait avoir une ligne plus dure que Donald Trump vis-à-vis du président turc Recep Tayyip Erdogan.

Invoquant une loi adoptée en 2017 par le Congrès pour "contrer les adversaires de l'Amérique à travers les sanctions" (Caatsa), Washington a interdit en décembre l'attribution de tout permis d'exportation d'armes au SSB, l'agence gouvernementale turque en charge des achats militaires, pour punir Ankara de l'acquisition des S-400. Selon des experts, la Turquie a toutefois échappé au pire du fait du caractère ciblé des sanctions américaines qui ont épargné son économie déjà chancelante.

L'achat par Ankara du système de défense antiaérienne russe a envenimé les relations avec Washington ces dernières années. Les Etats-Unis font valoir que ces missiles sont incompatibles avec les systèmes de défense de l'OTAN dont Ankara est membre avec Washington. Ankara affirme avoir opté pour les missiles russes faute d'accord avec Washington pour acheter l'équivalent américain de ce système ultrasophistiqué, les Patriot. Avant les sanctions, les Etats-Unis avaient en outre suspendu la participation de la Turquie au programme de fabrication de l'avion de guerre américain dernier cri F-35, estimant que les S-400 pourraient en percer les secrets technologiques.

M. Akar a dit mercredi qu'il espérait un "retrait de cette décision", se disant "optimiste" sur la réintégration future d'Ankara dans le programme des F-35.


La Turquie a appelé au dialogue avec les Etats-Unis pour lancer de nouveaux pourparlers à propos de l'achat controversé par Ankara d'un système de défense aérienne russe, invitant Washington à mettre de côté les sanctions."Notre conviction sincère est la nécessité du dialogue, du dialogue et du dialogue. Sans le dialogue, avec des initiatives comme des sanctions ou un discours...