Rechercher
Rechercher

Monde - France

Macron positif au Covid-19, sa visite au Liban annulée

Des personnalités européennes à l'isolement.

Macron positif au Covid-19, sa visite au Liban annulée

Le président français, Emmanuel Macron, le 16 décembre 2020 au palais de l'Elysée. Photo AFP / Thomas COEX

Testé positif au Covid-19 jeudi, le président français Emmanuel Macron va s'isoler pendant sept jours, ainsi que plusieurs personnalités européennes comme le chef du gouvernement espagnol ou encore le président du Conseil européen qu'il a rencontrées cette semaine. Son agenda politique et diplomatique a par conséquent été chamboulé, dont sa visite au Liban les 22 et 23 décembre qui a été annulée.

Après le diagnostic établi par "des tests RT-PCR réalisés dès l'apparition de premiers symptômes", le chef de l'Etat "s'isolera pendant 7 jours" mais "continuera de travailler et d'assurer ses activités à distance", a annoncé la présidence dans un communiqué. Un voyage d'Emmanuel Macron au Liban, prévu mardi et mercredi, est annulé, a précisé l'Elysée. "Il a des symptômes réels, toux et fatigue importante", a rapporté sur la chaîne BFM Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement. Il "aurait été contaminé lors du sommet européen de Bruxelles jeudi et vendredi" derniers, a affirmé à l'AFP une source proche de l'exécutif. Le président avait passé vingt heures non stop avec les dirigeants des 27, dont une nuit de négociation.

Plusieurs personnalités de la majorité ont dîné mercredi soir avec le président, et notamment son Premier ministre Jean Castex, dont le test s'est révélé négatif mais qui reste à l'isolement par précaution. Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, qui a aussi participé à ce dîner, s'est également isolé. Douze personnes étaient présentes à ce dîner, deux fois plus que la consigne du "six adultes maximum à table", édictée par le gouvernement pour les fêtes de fin d'année afin de limiter la circulation du virus. Selon les participants, la pièce était aérée et la configuration du repas autour d'une très longue table et une distance de plus d'un mètre entre chaque convive a permis de limiter les risques de contamination.

Mais les participants à ce dîner ne sont pas les seuls à avoir été en contact récent avec le président. Brigitte Macron, son épouse, a quant à elle été testée négative, jeudi et ne présente aucun symptôme. Elle restera toutefois à l'isolement, a indiqué son cabinet à l'AFP. Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez, qui a déjeuné avec Emmanuel Macron lundi, a annoncé se placer à l'isolement jusqu'au 24 décembre. Le président avait également reçu mercredi le Premier ministre portugais Antonio Costa, qui a aussi été placé "à l'isolement préventif". Emmanuel Macron avait déjeuné lundi avec le président du Conseil européen Charles Michel - qui s'est placé en quarantaine "par précaution"- ainsi qu'avec la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen, et le secrétaire général de l'OCDE Angel Gurria, à l'occasion du 60e anniversaire de l'OCDE. Ces derniers n'ont pas encore indiqué s'ils se mettaient à l'isolement.

Johnson, von der Leyen, Sissi
Plusieurs dirigeants étrangers ont présenté au chef de l'Etat français leurs vœux de bon rétablissement, dont le Premier ministre britannique Boris Johnson, qui avait contracté la maladie et été placé en soins intensifs au printemps. "Je suis désolé d'apprendre que mon ami Emmanuel Macron a été testé positif à la Covid-19. Nous lui souhaitons tous un prompt rétablissement", a-t-il tweeté.

"Cher @EmmanuelMacron, je vous souhaite un prompt rétablissement. Je suis de tout coeur avec vous", a également tweeté la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Même soutien du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, reçu la semaine dernière par Emmanuel Macron, qui a affirmé apporter aussi le soutien de son pays "à la France dans ses efforts pour contenir la propagation du virus".

Le président russe Vladimir Poutine a, lui, fait part de son "inquiétude" avant de souhaiter "un prompt rétablissement et une bonne santé pour de longues années" à son homologue français.

Voyage au Liban annulé
Le chef de l'Etat français devait initialement se rendre au Liban les 22 et 23 décembre, pour une troisième visite depuis l'explosion au port de Beyrouth, le 4 août. M. Macron devait y passer un réveillon avec les militaires français de la Finul, la Force intérimaire des Nations unies au Liban. Il n'était pas clair si des réunions avec des responsables politiques étaient à l'ordre du jour.

Dans ce cadre, le Premier ministre libanais désigné, Saad Hariri, a souhaité jeudi soir prompt rétablissement au président Macron, affirmant qu'il n'abandonnera pas l'initiative française pour le Liban, quels que soient les obstacles. "Meilleurs vœux pour un prompt rétablissement au président Emmanuel Macron, l’ami du Liban. Nous continuerons à œuvrer pour la réussite de votre initiative en faveur du Liban, malgré les obstacles", a écrit Saad Hariri dans un double tweet en arabe et en français.


La nouvelle visite de M. Macron était attendue alors que la pression internationale sur les autorités libanaises se fait de plus en plus pressante, le pays continuant de s'enfoncer dans la pire crise économique et financière de son histoire moderne. Un nouveau gouvernement est donc crucial pour faire face à cette crise, plus de quatre mois après la démission de celui de Hassane Diab, suite au drame au port de Beyrouth. Le Premier ministre Moustapha Adib, qui lui avait succédé, avait finalement jeté l'éponge sans parvenir à former son équipe. Quant à Saad Hariri, le nouveau Premier ministre désigné en octobre, il n'a lui non plus pas réussi à ce stade à mettre sur pied un cabinet, en raison des tiraillements entre les partis politiques au pouvoir qui réclament leur part au sein du gouvernement. Le 1er septembre, M. Macron avait annoncé à Beyrouth une feuille de route pour une sortie de crise au pays du cèdre. Ce document prévoit, entre autres, un gouvernement de mission formé d'experts. Mais l'initiative française semble plus que jamais dans l'impasse, et, selon la presse locale, M. Macron envisageait de la réactiver lors de son déplacement, évoquant modifications qui devaient être proposées à cette feuille de route sans donner plus de précisions.


Testé positif au Covid-19 jeudi, le président français Emmanuel Macron va s'isoler pendant sept jours, ainsi que plusieurs personnalités européennes comme le chef du gouvernement espagnol ou encore le président du Conseil européen qu'il a rencontrées cette semaine. Son agenda politique et diplomatique a par conséquent été chamboulé, dont sa visite au Liban les 22 et 23 décembre qui...

commentaires (7)

ah ces fonctionnaires en France à l'Elysée . Ils se font passer pour malades pour profiter des 2 semaines de fin d'année ( pour Noël et la st Sylvestre). Le fonctionnaire au liban à baabda a fait la même chose? :)

radiosatellite.online

23 h 01, le 17 décembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • ah ces fonctionnaires en France à l'Elysée . Ils se font passer pour malades pour profiter des 2 semaines de fin d'année ( pour Noël et la st Sylvestre). Le fonctionnaire au liban à baabda a fait la même chose? :)

    radiosatellite.online

    23 h 01, le 17 décembre 2020

  • Noon surtout pas. Aux dernières nouvelles, toute la classe politique vous attend dans leurs palais respectifs...Allez au liban leur faire la BISE svp. M Le président, un bisous et un atchoum à chacun d'entre eux..Ca leur fera un super souvenir et ca fera le bonheur des libanais. Allez les voir svp avant de guérir.

    radiosatellite.online

    22 h 12, le 17 décembre 2020

  • Le président Macron a été bien inspiré d’annuler sa visite prévue au Liban. Tout compte fait, subir le Covid et ses effets délétères, la fatigue, la fièvre et tout le cortège d’effets secondaires douloureux reste encore mille fois plus supportable (et envisageable) que d’avoir à discuter avec nos politiciens véreux, mafieux et menteurs qui, de toutes façons, se seraient fait un plaisir de tourner Macron en bourrique. Avec un peu de chance, on arrive souvent à surmonter le Covid. Avec beaucoup de malchance, on (c’est-à-dire le peuple libanais) n’arrive -hélas- pas à se débarrasser des pourris qui nous gouvernent.

    DC

    18 h 35, le 17 décembre 2020

  • Ça ne pouvait pas arriver à un pire moment pour le Liban cette contamination et report de voyage du Président Macron. Sa prochaine visite aurait pu débloquer l'impasse politique actuelle et redonner une lueur d'espoir aux Libanais qui souffrent de plus en plus depuis plus d'1 an. On ne peut qu'espérer vivement que Macron s'en tirera et reviendra au Liban en tout début d'année prochaine.

    Tony BASSILA

    18 h 34, le 17 décembre 2020

  • Finalement qu'allait-il venir faire dans cette galère ?

    DRAGHI Umberto

    16 h 17, le 17 décembre 2020

  • Macron avec Covid!? L'occasion ou jamais de venir visiter chaleureusement tout un chacun de nos politiciens!!! Tous yaané tous... Et vite avant l'arrivée du vac-saint!

    Wlek Sanferlou

    12 h 54, le 17 décembre 2020

  • Pourtant, Berri l'attendait avec enthousiasme pour résoudre nos problèmes. Pas de panique, il reviendrait un jour.., avant la fin du mandat, peut-être.

    Esber

    12 h 38, le 17 décembre 2020

Retour en haut