Rechercher
Rechercher

Culture - Édition

Racha Mourtada, ses livres sont des Luqoom

En trois ans, cette auteure et éditrice d’ouvrages anglophones pour enfants de 7 à 77 ans a déjà publié plusieurs opus, dont le dernier « I’ll Love You from Afar » (« Je t’aimerai de loin »), qui vient de paraître, est une tendre ode à l’amour en temps de coronavirus et de distanciation.

Racha Mourtada, ses livres sont des Luqoom

Racha Mourtada, auteure et éditrice de beaux livres pour enfant. Photo DR

Elle a travaillé dans des domaines aussi divers et variés que l’ingénierie biomédicale, la recherche à l’ONU, l’analyse des politiques publiques ou encore la communication d’entreprise à Dubaï, avant de tout abandonner à l’aube de ses 40 ans pour revenir à sa passion première : le livre et l’écriture.

Décidée à se lancer dans l’édition jeunesse, Racha Mourtada part suivre les ateliers d’écriture de la Faber Academy ainsi que la session de formation à l’édition professionnelle de l’Université d’Oxford avant de rentrer à Beyrouth, en 2017, pour y fonder Luqoom. Un nom qui rime bien avec sa définition du livre pour enfant : « Une gourmandise, douce et suave, qui enchante le quotidien », dit-elle.


Illustration Sasha Haddad tirée de « I’ll Love you From Afar » (Luqoom éditions).


Pour bibliophiles en herbe

Son quotidien à elle, en tout cas, a repris des couleurs. « En lançant ma propre maison d’édition, je m’offrais enfin le cadeau dont j’ai toujours rêvé », confie cette passionnée. Un cadeau plein de défis stimulants. Car en choisissant de s’orienter vers le beau livre illustré au temps du tout numérique, elle savait qu’elle s’engageait dans une aventure aussi belle que périlleuse. « Mais j’ai l’ambition de prouver que l’on peut produire au Liban des ouvrages de très grande qualité, comme le font déjà en langue arabe Dar Onboz ou al-Khayat as-Saghir », soutient-elle. Les siens sont essentiellement en anglais. Mais elle n’exclut pas l’édition arabe de son registre. Depuis 3 ans, Racha Mourtada écrit et édite à Beyrouth des ouvrages de bibliophiles en herbe à la présentation aussi soignée que le contenu.

« Certes, en tant que petite structure devant affronter la concurrence des géants de l’édition anglophone, notre marge de profit est extrêmement réduite. Mais nous ne baissons pas les bras pour autant. On peut toujours prendre différentes avenues, comme la vente des droits à des éditeurs étrangers par exemple… » assure l’éditrice de Luqoom. Laquelle, en dépit de toutes les difficultés inhérentes à l’accumulation de crises que subit le pays du Cèdre, continue aussi de produire à un rythme soutenu. Ainsi, après un premier livre pour enfant, Swingers, Clingers and Other Amazing Animals in Motion, et un second pour adultes, 55 Slightly Sinister Stories (un recueil de 55 minuscules contes délicieusement sombres) parus en 2020, la voilà qui publie I’ll Love You from Afar (« Je t’aimerai de loin ») destiné cette fois aux enfants et à leurs parents.


La couverture en carton dur ponctuée de motifs à la feuille d’or. DR)


Continuer à créer et produire…

Ce tout dernier ouvrage, Racha Mourtada l’a conçu comme « un antidote à notre frustration de devoir passer tant de temps à l’écart de nos bien-aimés en ces temps de coronavirus ».

« L’idée m’en est venue de manière presque organique, à la suite de la frustration que j’éprouvais de ne pouvoir m’approcher de mes neveux et nièces, les prendre dans mes bras, les étreindre et les câliner physiquement », déclare-t-elle. « En fait, je travaillais sur un projet complètement différent que j’ai mis de côté parce que cette phrase “Je t’aimerai de loin” n’arrêtait pas de me trotter dans la tête jusqu’à ce que je la transforme en un récit positif, axé sur l’idée que l’amour ne s’estompe pas avec la séparation physique et que, formulé de diverses manières, il peut transcender n’importe quelle distance », révèle Racha Mourtada.

Pour accompagner son texte qui rime joliment, l’auteure a fait appel au talent de Sasha Haddad, une jeune illustratrice qui a su mettre en images la tendre fantaisie de ces histoires de chants de baleines, de baisers de papillons ou encore de notes écrites dans les étoiles… Le résultat est un beau et bon livre, à la couverture en carton dur ponctuée de motifs à la feuille d’or, qui déploie un florilège de merveilleuses et inventives manières de resserrer les liens entre les êtres chers, petits et grands, séparés. Et qui recèle également dans ses pages une belle déclaration d’amour au pays du Cèdre, glissée après la tragédie du 4 août.

« Lorsque la double explosion du port de Beyrouth a eu lieu, nous avions enclenché le projet. Malgré la difficulté à trouver le papier et le matériel nécessaires pour fabriquer ce livre au Liban à ce moment-là, toutes les personnes impliquées étaient si enthousiastes pour le mener à terme qu’il n’était pas question de ne pas le faire. En plus de l’actualité du sujet lui-même, j’ai senti qu’il était important que nous continuions à créer, à produire et à nous exprimer en ces temps difficiles », soutient celle qui veut persister dans sa voie de prédilection. Celles des histoires et des images aussi douces et réconfortantes que des tendres Luqoom.

*I’ll Love You from Afar (Luqoom éditions) est actuellement disponible

en librairie au Liban au prix de 50 000 LL et à l’étranger à 18 $, notamment aux Émirats arabes unis et en Arabie saoudite où il sera distribué dans les semaines à venir.


Elle a travaillé dans des domaines aussi divers et variés que l’ingénierie biomédicale, la recherche à l’ONU, l’analyse des politiques publiques ou encore la communication d’entreprise à Dubaï, avant de tout abandonner à l’aube de ses 40 ans pour revenir à sa passion première : le livre et l’écriture. Décidée à se lancer dans l’édition jeunesse, Racha Mourtada...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut