Rechercher
Rechercher

Culture

Les Inrocks couronnent Debré et Reinhardt

Le magazine Les Inrockuptibles a couronné hier les romans de Constance Debré et d’Éric Reinhardt pour la première édition de son prix littéraire.

Love Me Tender, de la romancière et avocate de 48 ans, et Comédies françaises, de l’écrivain de 55 ans, ont reçu le prix du roman ou récit littéraire français, ex aequo. Le premier, sorti en janvier, raconte comment l’autrice a perdu la garde de son fils après avoir changé de vie et être devenue lesbienne.

Reinhardt, publié lors de cette rentrée littéraire, invente les aventures d’un jeune journaliste qui enquête sur une invention d’ingénieurs télécoms français qui aurait pu leur permettre de créer internet si on ne leur avait pas demandé d’arrêter. Les Inrocks ont décerné de nombreuses récompenses, dont le prix du roman ou récit littéraire étranger à Mon père et ma mère de l’Israélien Aharon Appelfeld, mort en 2018.

Le prix du premier roman ou récit littéraire va à Fatima Daas pour La Petite Dernière, récit d’inspiration autobiographique d’une jeune musulmane homosexuelle.

Le prix de l’essai est remis à Sandra Lucbert pour Personne ne sort les fusils, à propos du procès du harcèlement moral à France Télécom.

Source : AFP


Le magazine Les Inrockuptibles a couronné hier les romans de Constance Debré et d’Éric Reinhardt pour la première édition de son prix littéraire.

Love Me Tender, de la romancière et avocate de 48 ans, et Comédies françaises, de l’écrivain de 55 ans, ont reçu le prix du roman ou récit littéraire français, ex aequo. Le premier, sorti en janvier, raconte comment...

commentaires (0)

Commentaires (0)