Rechercher
Rechercher

Chine

Merkel dénonce le « traitement cruel » de Pékin envers les minorités

La chancelière allemande Angela Merkel a dénoncé hier le « traitement cruel » de la Chine envers les minorités et exprimé ses inquiétudes face la répression à l’encontre des opposants à Hong Kong. Dans un discours face aux députés allemands à la veille d’un sommet de l’Union européenne avec la Chine, la chancelière a souligné l’importance de parler des questions des droits humains dans tout dialogue avec Pékin. « Bien sûr, nous devons clairement exposer nos différences dans les discussions » avec la Chine, a souligné Angela Merkel, dont le pays occupe actuellement la présidence tournante de l’UE. « C’est pourquoi nous avons indiqué être profondément inquiets concernant l’évolution à Hong Kong. Le principe “un pays, deux systèmes” demeure, mais est régulièrement affaibli », a-t-elle ajouté. « Nous allons en parler, ainsi que du traitement cruel, en partie, réservé aux droits des minorités en Chine », a-t-elle déclaré, soulignant « les différences fondamentales » entre les sociétés chinoise et européenne. Elle n’a pas nommé ces minorités, mais les défenseurs des droits humains accusent Pékin d’avoir interné dans des camps plus d’un million de personnes, appartenant principalement à l’ethnie musulmane des ouïghours.



La chancelière allemande Angela Merkel a dénoncé hier le « traitement cruel » de la Chine envers les minorités et exprimé ses inquiétudes face la répression à l’encontre des opposants à Hong Kong. Dans un discours face aux députés allemands à la veille d’un sommet de l’Union européenne avec la Chine, la chancelière a souligné l’importance de parler des...

commentaires (0)

Commentaires (0)