Rechercher
Rechercher

Brésil

La popularité de Bolsonaro continue d'augmenter



La popularité de Bolsonaro continue d'augmenter

Le président Jair Bolsonaro le 6 mai 2019 à Rio de Janeiro. AFP / Mauro Pimentel

La cote de popularité du gouvernement du président Jair Bolsonaro a fait un bond de 29% à 40% en dix mois, selon un sondage rendu public jeudi, en dépit des critiques sur sa politique environnementale et sa gestion de la crise du coronavirus.

D'après cette enquête d'opinion réalisée par l'institut Ibope du 17 au 20 septembre, 40% des personnes interrogées jugent le gouvernement Bolsonaro "bon" ou "très bon", le plus fort taux d'opinions favorables depuis le début de son mandat, en janvier 2019.

Il s'agit surtout d'un gain de 11 points par rapport au précédent sondage de ce type publié par cet institut, en décembre 2019.

Le taux de rejet a par ailleurs fortement baissé, passant de 38% à 29%.

En ce qui concerne le président Bolsonaro à titre personnel, 50% des personnes interrogées disent "approuver sa manière de gouverner", contre 41% en décembre.

Par ailleurs, même si 51% des sondés disent "ne pas avoir confiance" en Jair Bolsonaro, ils étaient 56% en décembre, tandis que ceux pour qui le chef de l'Etat inspire confiance sont passés de 41% à 46%.

Ces résultats confirment les tendances déjà observées dans un sondage réalisé les 11 et 12 août par l'institut Datafolha, qui créditait le chef de l'Etat de 37% d'opinions favorables, contre 32% en juin. Le taux de rejet avait chuté de dix points, à 34%.

D'autres récents sondages avaient déjà montré que Jair Bolsonaro avait toutes ses chances d'être réélu en 2022 pour un deuxième mandat.

Comme pour le sondage Datafolha, celui de l'institut Ibope montre que la popularité du dirigeant d'extrême droite a augmenté chez les Brésiliens les plus pauvres, qui ont touché d'avril à août une allocation mensuelle de 600 réais (100 euros) pour faire face à la pandémie de Covid-19.

Cette allocation a été prolongée jusqu'en décembre, mais réduite de moitié, sans que cela entame la popularité du président et de son gouvernement.

Pourtant, le chef de l'Etat a essuyé de nombreuses critiques pour sa gestion du coronavirus, qui a fait près de 139.000 morts au Brésil, le deuxième pays le plus endeuillé du monde après les Etats-Unis.

Jair Bolsonaro est aussi très critiqué, au Brésil et à l'étranger, pour sa gestion environnementale, la déforestation restant très élevée, avec une nouvelle recrudescence des incendies de forêt en Amazonie et surtout au Pantanal, au sud de l'Amazonie.


La cote de popularité du gouvernement du président Jair Bolsonaro a fait un bond de 29% à 40% en dix mois, selon un sondage rendu public jeudi, en dépit des critiques sur sa politique environnementale et sa gestion de la crise du coronavirus.

D'après cette enquête d'opinion réalisée par l'institut Ibope du 17 au 20 septembre, 40% des...