Rechercher
Rechercher

Concert

Mika et son équipe rêvée au chevet de Beyrouth ce soir...

De Fanny Ardant à Etel Adnan, en passant par Salma Hayek, Rufus Wainwright, Kylie Minogue et Mashrou’ Leila, l’artiste aux origines libanaises rassemble autour de lui un line-up de rêve pour « I Love Beirut » *, une création spéciale qui sera diffusée sur YouTube à 22h (heure locale) et qui servira à lever des fonds pour Beyrouth. À l’occasion, et en exclusivité pour « L’OLJ », Carl Gergès, batteur de Mashrou’ Leila, lève le voile sur leur collaboration spéciale avec Mika pour ce concert...

Mika et son équipe rêvée au chevet de Beyrouth ce soir...

Mika en pleine préparation du concert au Teatro Niccolini à Florence. Photo Danilo D’Auria

Depuis qu’on l’a découvert en 2009 à la faveur de Life in Cartoon Motion, un premier album à la fois tendre et euphorisant, Mika n’a cessé de sortir de ses tiroirs enchantés une pop à l’allure de farandole multicolore mais dont les titres abritent toujours une mélancolie insoupçonnable à première vue. En choisissant de s’engager pour sa ville natale, Beyrouth, le chanteur aux inimitables acrobaties vocales a continué d’emprunter le même chemin. « Ma réponse à l’horreur de l’explosion du 4 août, je l’apporte à ma manière, c’est-à-dire par la musique, mon métier », expliquait-il jeudi soir au micro de Yann Barthès, dans le cadre de l’émission « Quotidien » sur TMC. En plus de réitérer son attachement infini à Beyrouth – « qui n’est pas que les dégâts que l’on voit à la télé, cette ville, c’est bien plus que cela », y assurait-il –, le chanteur était invité à parler du concert « I Love Beirut » qui sera projeté sur YouTube ce soir à 22h, heure de Beyrouth, et dont les revenus de la vente des billets ainsi que ceux d’un GoFundMe seront reversés à la Croix-Rouge libanaise et à Save the Children UK.

Mashrou’ Leila signe une collaboration spéciale avec Mika pour ce concert. Crédit Tarek Moukaddem


Une équipe de rêve
Mais bien plus qu’un concert au sens strict du terme, Mika a préféré monter – en un temps record, puisque les préparatifs ont démarré il y a moins d’un mois – une véritable création d’une heure et quarante minutes, « sorte de film », s’il en est, au cours duquel des artistes de rêve se mobilisent, aux quatre coins du monde, pour mettre leurs œuvres, musique, poésie, performances au service de la ville de Beyrouth, ruinée après la double explosion du 4 août. Cette date-là a naturellement bouleversé Mika, comme il le confiait sur ses réseaux sociaux, et a trouvé un écho particulier en lui, d’autant plus qu’elle coïncidait étrangement avec celle de son dernier concert au Liban, il y a quatre ans, dans le cadre du Festival de Baalbeck.

C’est sur son compte Instagram que le chanteur d’origine libanaise livre, depuis le 21 août, au compte-gouttes, l’incroyable line-up qu’il rassemblera autour de lui ce soir pour l’évènement I Love Beirut. Pouvions-nous rêver mieux que Fanny Ardant, Kylie Minogue, Etel Adnan, Salma Hayek, Rufus Wainwright, Mashrou’ Leila, Laura Pausini et Danna Paola qui viennent chanter, parler, murmurer et danser leurs mots au chevet de Beyrouth ? Portée par une équipe de 280 personnes qui travaillent d’arrache-pied sur cette création, cette boîte à trésors s’ouvrira donc ce soir pour laisser échapper des moments qui entreront sans doute dans les annales. Mika y prévoit, d’ailleurs, de réinventer sa chanson In Any Other World, « à laquelle j’ai rajouté une introduction spéciale, l’entretien d’une femme qui raconte comment elle a perdu sa maison », confie l’artiste qui, lui-même, samedi soir, officiera depuis le Teatro Niccolini à Florence.


Le poster de l’événement. Photo DR


Promise Land
Autre moment d’I love Beirut qui promet d’être poignant, mais aussi riche d’un point de vue artistique, la collaboration de Mashrou’ Leila avec Mika sur le titre inédit Promise Land, dont Carl Gergès, batteur du groupe, nous raconte la genèse en exclusivité. « Mika nous a contactés au moment où il commençait à réfléchir au concert et nous a invités à collaborer sur ce projet. C’était le moment idéal puisque nous voulions à tout prix faire quelque chose pour le Liban et qu’en plus, nous avons une immense estime pour l’artiste et la personne qu’il est. Il a fait preuve d’une générosité sans bornes, il était ouvert à toutes les suggestions. Même si nous avions la contrainte du temps, à peine un mois pour produire le tout de A à Z, nous tenions à faire quelque chose de particulier, histoire de marquer cet évènement d’une pierre blanche. C’est ainsi que Mika nous a présenté Promise Land, l’esquisse d’une chanson qu’il avait au fond d’un tiroir mais dont les paroles résonnent parfaitement avec les tourments qui habitent le Liban et les Libanais. » Dans une sorte de grand écart entre Philadelphie où habite le chanteur Hamed Sinno, New York où vit le violoniste Haig Papazian, Beyrouth où Carl Gergès et le guitariste Firas Abou Fakher se trouvaient et l’Italie où Mika passe une grande partie de son temps, les cinq artistes vont coudre au fin fil d’or Promise Land, un titre où se télescopent la pop extravertie de Mika et l’épiderme musical de Mashrou’ Leila, traversé par le velours de la voix de Sinno. « C’était un réel défi de pouvoir retravailler les paroles auxquelles nous avons rajouté des couplets en arabe, mais aussi la composition et l’enregistrement dans des conditions de live entre des cadres spéciaux à Beyrouth, New York et l’Italie, et en si peu de temps. C’était encore plus difficile pour Firas et moi d’enregistrer à partir de Beyrouth, où nous devions jongler pour dénicher du matériel, le nôtre ayant été détruit dans l’explosion qui a soufflé nos appartements et studio », conclut Gergès à propos de ce morceau qui ne fait que confirmer la pouvoir de la force créative libanaise. Celle qui réussit à produire de la magie, même au milieu du désastre.

*Les tickets sont disponibles à l’adresse suivante : linktr.ee/mikasounds


Depuis qu’on l’a découvert en 2009 à la faveur de Life in Cartoon Motion, un premier album à la fois tendre et euphorisant, Mika n’a cessé de sortir de ses tiroirs enchantés une pop à l’allure de farandole multicolore mais dont les titres abritent toujours une mélancolie insoupçonnable à première vue. En choisissant de s’engager pour sa ville natale, Beyrouth, le chanteur...

commentaires (6)

Quelques infos utiles à ceux qui ont raté ce beau spectacle hier: il peut être vu en VOD sur de nombreuses chaînes télé et pas seulement sur YouTube et il reste accessible jusqu’au 10 octobre. C’est une occasion de joindre l’agréable à l’indispensable en aidant Beyrouth à se relever de cette catastrophe même si les dommages matériels qui seront réparés avec les fonds collectés ne sont que la partie visible de ce drame.

Marionet

11 h 22, le 20 septembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Quelques infos utiles à ceux qui ont raté ce beau spectacle hier: il peut être vu en VOD sur de nombreuses chaînes télé et pas seulement sur YouTube et il reste accessible jusqu’au 10 octobre. C’est une occasion de joindre l’agréable à l’indispensable en aidant Beyrouth à se relever de cette catastrophe même si les dommages matériels qui seront réparés avec les fonds collectés ne sont que la partie visible de ce drame.

    Marionet

    11 h 22, le 20 septembre 2020

  • Merci Mika pour ce beau spectacle rassembleur et pour les témoignages bouleversants des Libanais victimes des explosions du 4 août !

    de Tinguy Corinne

    09 h 08, le 20 septembre 2020

  • la collaboration de Mashrou’ Leila avec Mika SI JE NE ME TROMPE PAS CE N'EST PAS CE GROUPE QUI A ETE INTERDIT DE CHANTER A BYBLOS IL N' Y A PAS TRES LONGTEMPS AU MOINS, MALGRE LA BASSESSE DE NOTRE CLASSE POLITIQUE , ILS MONTRENT BIEN COMBIEN EST LEUR AMOUR DU PEUPLE LIBANAIS BRAVO ET SOYEZ SUR QUE DES QUE CETTE CLASSE DE BANDITS EN COSTUME SERA MISE HORS DU POUVOIR VOUS SERZ LES BEINVENUE PARTOUT AU LIBAN MERCI ENCORE POUR VOTRE PARTICIPATION CETTE EMISSION FUT UN GRAND SUCCES MERCI A AUSSI A TOUS CEUX QUI ONT CONTRIBUEE A CE SUCCES

    LA VERITE

    02 h 56, le 20 septembre 2020

  • Très beau show tant par les prouesses artistiques que par les témoignages poignants de victimes de cette horrible explosion: Michèle Homsi, cette jeune fille de 24 ans, a affiché son beau visage tailladé par les éclats de verre; le petit Alexandre, gravement blessé à la tête, et qui a dit avoir beaucoup de chance que sa maman soit saine et sauve et les parents de Georges, né à 18h à l’hôpital Saint-Georges avant que tout vole en éclats. Et il y en a tant d’autres, des morts qui ne témoignerons plus, des blessés qui pansent leurs plaies et des victimes physiquement indemnes mais à jamais traumatisées. Nous ne pourrons jamais surmonter le drame du 4/8 tant que les responsables n’auront pas été châtiés. Au fait, elle en est où l’enquête du juge Sawwan?

    Marionet

    00 h 52, le 20 septembre 2020

  • Magnifique!! Généreux!! Merci Mika pour avoir dans ce spectacle fabuleux, rassemblé des gens des quatre coins du monde , les yeux rivés sur votre Amour pour BEIRUT

    Davoust Rima

    23 h 43, le 19 septembre 2020

  • MERCI ,cher(s) enfant(s) du Liban ,généreux! J.P

    Petmezakis Jacqueline

    09 h 22, le 19 septembre 2020