Rechercher
Rechercher

Liban

Des jeunes, brandissant des bannières de Achoura, vandalisent des installations des contestataires sur la place des Martyrs

Des jeunes, brandissant des bannières de Achoura, vandalisent des installations des contestataires sur la place des Martyrs

Des partisans chiites, à moto et brandissant des drapeaux pour commémorer Achoura, le 30 août 2020 dans le centre-ville de Beyrouth. Capture d'écran WhatsApp/Sawratcom

Quelques dizaines de personnes qui seraient affiliées au Hezbollah et au mouvement Amal ont vandalisé dimanche après-midi une estrade et des tentes érigées sur la place des Martyrs, dans le centre-ville de Beyrouth, en prévision d’une conférence de presse, à 18h, de plusieurs mouvements de la contestation anti-pouvoir.

Selon des images qui circulent sur les réseau sociaux, les jeunes, vêtus de noir, sont arrivés sur leurs mobylettes, brandissant des bannières de Achoura, à l’occasion du 10e jour des commémorations de la mort du petit-fils du Prophète Mahomet, l’imam Hussein. Plusieurs d’entre eux ont alors cassé des chaises, des écrans, et d’autres équipements installés par les militants anti-pouvoir.

Depuis le début de la révolte populaire déclenchée le 17 octobre 2019, des manifestants hostiles à la classe dirigeante ont été attaqués à plusieurs reprises par des partisans du Hezbollah et d'Amal, et leurs campements vandalisés. 

Le dernier grand rassemblement organisé dans le centre-ville avait eu lieu le 8 août. Plusieurs milliers de manifestants s'étaient rassemblés dans la capitale, afin de fustiger les dirigeants tenus responsables par la rue de la catastrophe du 4 août, jour où une double déflagration a ravagé le port de Beyrouth et plusieurs quartiers de la capitale, tuant 190 personnes et blessant plus de 6.500 autres.


Quelques dizaines de personnes qui seraient affiliées au Hezbollah et au mouvement Amal ont vandalisé dimanche après-midi une estrade et des tentes érigées sur la place des Martyrs, dans le centre-ville de Beyrouth, en prévision d’une conférence de presse, à 18h, de plusieurs mouvements de la contestation anti-pouvoir.Selon des images qui circulent sur les réseau sociaux, les jeunes,...