Rechercher
Rechercher

Coronavirus au Liban

Hamad Hassan craint "une hausse des cas dans les dix prochains jours"

Hamad Hassan craint

Le ministre libanais de la Santé Hamad Hassan. Photo Ani

Le ministre libanais de la Santé Hamad Hassan a exprimé la crainte jeudi d'une probable augmentation du nombre de contaminations au coronavirus dans les dix prochains jours, alors que l'essentiel des moyens médicaux et hospitaliers du pays sont mobilisés pour soigner les victimes de la double explosion au port de Beyrouth mardi. Celle-ci a fait au moins 137 morts et 5.000 blessés.

"Nous craignons une hausse des cas dans les dix jours à venir", a expliqué M. Hassan au micro de la radio La Voix du Liban. "Les secours se sont concentrés sur les blessés des explosions de Beyrouth, et nous souffrons d'une pénurie de matériel de protection, ce qui pourrait avoir pour effet une hausse des cas de contamination au coronavirus", a-t-il précisé, sans plus de détails.

Il a promis en outre qu'une "partie des hôpitaux de campagne sera réservée à l'accueil des personnes atteintes du coronavirus". De nombreux hôpitaux, déjà affectés par la crise économique sans précédent qui frappe le Liban, ont subi de graves dommages lors de la catastrophe de mardi. Des pays désireux de venir en aide au pays du cèdre ont envoyé du matériel pour dresser des hôpitaux de campagne en plusieurs points de la capitale.

Depuis l'apparition du Covid-19 au Liban en février, 5.417 personnes ont été dépistées positives, 68 d'entre elles sont décédées et 1.849 ont guéri.


Le ministre libanais de la Santé Hamad Hassan a exprimé la crainte jeudi d'une probable augmentation du nombre de contaminations au coronavirus dans les dix prochains jours, alors que l'essentiel des moyens médicaux et hospitaliers du pays sont mobilisés pour soigner les victimes de la double explosion au port de Beyrouth mardi. Celle-ci a fait au moins 137 morts et 5.000...