Rechercher
Rechercher

Explosions à Beyrouth

L'Eglise maronite ouvre les portes de ses établissements aux sinistrés

L'Eglise maronite ouvre les portes de ses établissements aux sinistrés

Les évêques maronites, lors d'une réunion à Bkerké, en janvier 2019. Photo d'archives ANI

Les évêques maronites ont annoncé mercredi que leurs différents établissements paroissiaux seraient ouverts pour accueillir les sinistrés de la double explosion de Beyrouth, qui a tué mardi au moins une centaine de personnes et des milliers de blessés, et dévasté des pans entiers de la capitale. 

"Nos paroisses, fondations et couvents sont ouverts pour aider et accueillir les sinistrés de la catastrophe, en coopération avec Caritas et d'autres organisations", ont annoncé les dignitaires à l'issue de leur réunion mensuelle au siège estival du patriarcat à Dimane (Nord). "Nous ferons tout ce qui est possible pour aider les personnes qui ont souffert de l'explosion, en fournissant notamment des vivres et du matériel médical". Un porte-parole des évêques a précisé, lors d'un point presse à l'issue de la réunion que les différentes paroisses et communautés religieuses allaient établir une liste des écoles et couvents qui seraient ouverts pour les sinistrés. 

Les deux énormes explosions ayant eu lieu mardi après-midi dans le port de Beyrouth, où étaient stockées plus de 2.700 tonnes de nitrate d'ammonium, un comburant hautement explosif au contact d'un produit inflammable, ont provoqué des scènes de dévastation et de panique dans la capitale libanaise, déclarée ville "sinistrée". Le Liban observe, ce mercredi, une journée de deuil national.



Les évêques maronites ont annoncé mercredi que leurs différents établissements paroissiaux seraient ouverts pour accueillir les sinistrés de la double explosion de Beyrouth, qui a tué mardi au moins une centaine de personnes et des milliers de blessés, et dévasté des pans entiers de la capitale. 

"Nos paroisses, fondations et couvents sont ouverts pour aider et accueillir...