Rechercher
Rechercher

Coronavirus au Liban

L'hôpital Rafic Hariri proche de la saturation avec 74 patients pour 103 lits, selon son directeur

L'hôpital Rafic Hariri proche de la saturation avec 74 patients pour 103 lits, selon son directeur

Firas Abiad, le directeur de l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri. AFP / ANWAR AMRO

Firas Abiad, le directeur de l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri, à Beyrouth, en première ligne face à la pandémie de coronavirus au Liban, a indiqué mardi que son établissement accueillait 74 patients contaminés, alors que ses capacités sont de 103 lits, sur fond de crainte que les capacités hospitalières du pays ne soient pas suffisantes pour faire face à la recrudescence de l'épidemie.

"L'hôpital va prochainement publier un communiqué officiel, mais pour clarifier : l'hôpital a 19 patients critiques. Notre capacité pour les cas critiques est de 23 lits. Nous avons également 55 patients testés positifs ou suspectés de l'être. Notre capacité actuelle est de 80 lits", a écrit M. Abiad sur Twitter.

L'hôpital a confirmé ces chiffres dans un communiqué publié dans l'après-midi.

Selon le dernier bilan des autorités publié lundi soir, un total de 5 062 personnes ont été dépistées positives au Covid-19 au Liban depuis le 21 février, parmi lesquelles 65 sont décédées. Avec un regain de vigueur de la maladie depuis le début du mois de juillet, les autorités craignent que l'infrastructure hospitalière, déjà durement frappée par la crise économique que traverse le pays, ne soit surchargée et incapable de répondre à l'urgence.


Firas Abiad, le directeur de l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri, à Beyrouth, en première ligne face à la pandémie de coronavirus au Liban, a indiqué mardi que son établissement accueillait 74 patients contaminés, alors que ses capacités sont de 103 lits, sur fond de crainte que les capacités hospitalières du pays ne soient pas suffisantes pour faire face à la recrudescence de...