Rechercher
Rechercher

Coronavirus

L'Iran annonce 179 décès supplémentaires

L'Iran annonce 179 décès supplémentaires

Une femme iranienne portant un masque de protection contre le coronavirus dans un bazar de Téhéran, le 14 juillet 2020. AFP / ATTA KENARE

Le ministère iranien de la Santé a annoncé mardi 179 nouveaux décès provoqués par le coronavirus, et la fermeture de certaines entreprises de la capitale, afin d'endiguer l'épidémie qui gagne du terrain dans le pays.

La réimposition de restrictions intervient après la levée progressive des mesures contraignantes depuis avril pour tenter de ranimer l'économie du pays étouffée par les sanctions américaines. Les fermetures annoncées mardi concernent des gymnases, piscines, zoos et cafés à Téhéran, a déclaré Hamidréza Goudarzi, vice-gouverneur de la capitale à l'agence de presse semi-officielle presse ISNA. Le bilan quotidien de décès causés par le virus est depuis la mi-juin supérieur à 100 morts par jour, ce qui a incité les autorités à rendre le port du masque obligatoire dans les lieux publics fermés, entre autres mesures.

"L'organisation d'événements et de conférences sociaux, culturels et religieux est interdite à partir d'aujourd'hui pendant une semaine", a observé M. Goudarzi. Les nouveaux décès annoncés mardi par Sima Sadat Lari, porte-parole du ministère de la Santé, portent à 13.211 morts le bilan officiel de la pandémie en Iran.

Au cours des dernières 24 heures, 2.521 personnes ont été testées positives au coronavirus, portant à 262.173 le total des contaminations", a ajouté Mme Lari. La République islamique, qui a annoncé ses premiers cas de virus SARS-CoV-2 le 19 février, est de loin le pays le plus touché du Proche et Moyen-Orient.


Le ministère iranien de la Santé a annoncé mardi 179 nouveaux décès provoqués par le coronavirus, et la fermeture de certaines entreprises de la capitale, afin d'endiguer l'épidémie qui gagne du terrain dans le pays.

La réimposition de restrictions intervient après la levée progressive des mesures contraignantes depuis avril pour tenter de ranimer l'économie du pays...