Rechercher
Rechercher

Politique

Tensions lors d’un rassemblement à Awkar

Tensions lors d’un rassemblement à Awkar

Un jeune manifestant qui tentait d’ôter les barbelés devant l’ambassade US, hier. Photo João Soussa

Des tensions ont éclaté hier après-midi lors du rassemblement à Awkar, sur la route menant vers l’ambassade des États-Unis, d’un groupe d’étudiants et de militants proches du Hezbollah protestant contre les ingérences américaines dans les affaires intérieures libanaises.

Alors qu’une poignée de manifestants tentait de démanteler les barbelés installés près d’une barrière en fer barrant la route derrière laquelle les forces de sécurité se sont postées, ces dernières ont riposté avec des canons à eau et du gaz lacrymogène pour disperser les protestataires. Des journalistes présents sur place ont été touchés.

Certains manifestants lançaient des pierres, brandissaient des drapeaux du parti chiite et du Parti syrien national social (PSNS). D’autres, en chemise noire, chantaient des slogans en honneur à la résistance, du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, et du fondateur de la République islamique d’Iran, l’ayatollah Khomeyni. D’autres encore ont brandi des photos à l’effigie de Moustapha Badreddine, responsable militaire du Hezbollah tué à Damas le 13 mai 2016 et qui avait été accusé du meurtre de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri.

Après ces tensions, les forces antiémeute se sont déployées en nombre pour éloigner les manifestants dans le calme.


Des tensions ont éclaté hier après-midi lors du rassemblement à Awkar, sur la route menant vers l’ambassade des États-Unis, d’un groupe d’étudiants et de militants proches du Hezbollah protestant contre les ingérences américaines dans les affaires intérieures libanaises.

Alors qu’une poignée de manifestants tentait de démanteler les barbelés installés près d’une...

commentaires (3)

Attention de toucher au nom de Feu le président Bechir Gemayel qui en 21 jours nous a donne plus d espoir et plus de sécurité que les 77 années durant depuis notre indépendance . Gare a vous mécréants de souiller son nom

Robert Moumdjian

05 h 11, le 12 juillet 2020

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Attention de toucher au nom de Feu le président Bechir Gemayel qui en 21 jours nous a donne plus d espoir et plus de sécurité que les 77 années durant depuis notre indépendance . Gare a vous mécréants de souiller son nom

    Robert Moumdjian

    05 h 11, le 12 juillet 2020

  • Pourquoi l’article ne mentionne pas les slogans hostiles et insultants qui ont été scandés lors de cet attroupement d’illumines a l’encontre du président martyr Bechir Gemayel. Soit l’OLJ rapporte les faits réels objectivement soit il n’aurait dû même pas citer cette soi disant manifestation. Nous ne formerons jamais un seul peuple avec ces personnes qui sont pro Syrie avant d’être libanais car nous sommes des personnes civilisées

    Liberté de Penser

    20 h 42, le 11 juillet 2020

  • Il n’y a pas eu des voyous sur mobylettes armés de bâtons pour attaquer ces manifestants, c’est étonnant !

    Liberté de Penser

    08 h 51, le 11 juillet 2020