Rechercher
Rechercher

Liban

Hariri chez Mgr Elias Audi pour discuter de la situation politique : "Vous ne me verrez pas au Grand Sérail"

Hariri chez Mgr Elias Audi pour discuter de la situation politique :

Le métropolite grec-orthodoxe de Beyrouth Elias Audi en compagnie de l'ancien Premier ministre Saad Hariri. Photo Ani

L'ancien Premier ministre Saad Hariri a rendu visite mercredi au métropolite grec-orthodoxe de Beyrouth Elias Audi, avec lequel il a évoqué les derniers développements politiques dans le pays. A l'issue de cet entretien, il a affirmé aux journalistes ne pas vouloir être reconduit au poste de chef du gouvernement.

MM. Hariri et Audi ont tenu une réunion au siège du patriarcat grec-orthodoxe de Beyrouth, où ils ont discuté des "derniers développements politiques", a rapporté le service de presse de Saad Hariri.

"Nous avons discuté de l'importance de la solidarité nationale pour relever le Liban", a expliqué Saad Hariri lors d'une brève conférence de presse à l'issue de la rencontre. "Nous avons convenu que le Liban passait avant tout, et qu'il fallait donner la priorité à ce qui nous unit plutôt que ce qui nous sépare", a-t-il ajouté. Interrogé sur ses éventuelles ambitions de revenir à la présidence du Conseil, Saad Hariri a rappelé que "le pays est aux prises avec un crise économique énorme, nous devons faire preuve de solidarité pour en sortir". "Tout Premier ministre doit avoir les moyens de travailler", a-t-il noté, soulignant l'importance d'avoir des "experts aux postes ministériels" pour réussir. Il s'est toutefois défendu d'essayer de revenir à la tête du gouvernement : "Vous ne me verrez pas au Grand Sérail", a-t-il affirmé en prenant congé des journalistes.

Saad Hariri, dont le gouvernement avait démissionné sous la pression de la contestation populaire dans la rue, est fragilisé sur la scène politique sunnite, notamment en raison des ambitions présumées de son frère Baha'. Certaines rumeurs ont un temps allégué que Saad Hariri manœuvrait pour revenir à la tête du gouvernement. Il dément toutefois vouloir redevenir Premier ministre, affirmant toutefois que s'il était amené à diriger le prochain cabinet, il ne le ferait que sous ses propres conditions.





L'ancien Premier ministre Saad Hariri a rendu visite mercredi au métropolite grec-orthodoxe de Beyrouth Elias Audi, avec lequel il a évoqué les derniers développements politiques dans le pays. A l'issue de cet entretien, il a affirmé aux journalistes ne pas vouloir être reconduit au poste de chef du gouvernement.

MM. Hariri et Audi ont tenu une réunion au siège du patriarcat...