Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

L'application "Sayrafa" pour le taux de change officiellement lancée


L'application

Le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé. Photo d'archives Ani

Le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé a annoncé officiellement vendredi le lancement de l'application "Sayrafa", qui a vocation à être utilisée par les agents de change pour enregistrer toutes les transactions effectuées hors du secteur bancaire, alors que le taux de la livre libanaise continue de s'effondrer sur le marché parallèle. 

"La plateforme Sayrafa, pour le suivi des opérations de change entre le dollar américain et la livre effectuées par les agents de change entre en fonction aujourd'hui", a annoncé M. Salamé dans un communiqué. 

Il a souligné que le taux officiel fixé pour la journée par le syndicat des changeurs était de 3.850 livres le dollar à l'achat, contre 3.900 à la vente, un niveau inchangé depuis le 18 juin. "Les liquidités sont assurées pour effectuer des transactions à ce taux", ajoute le communiqué publié par le gouverneur de la BDL. Et le gouverneur d'ajouter : "Le taux officiel dans les banques reste de 1.515 livres libanaises pour un dollar. Les taux du soit-disant marché noir, qui ont été annoncés dans les médias et sur les réseaux sociaux, n'ont aucun lien avec la BDL".

La livre libanaise continuait entre-temps de chuter de manière spectaculaire sur le marché noir hier, avec une fourchette située entre 7 000 livres le dollar à l’achat et 7 300 livres à la vente, selon le site Lebaneselira.org, un nouveau record au moment où le Liban continue de s’enfoncer dans sa pire crise économique, financière et monétaire. En début de semaine, le syndicat des agents de change avait fixé une série de mesures et restrictions pour l'obtention de dollars américains auprès des bureaux agréés. Cependant, selon plusieurs témoignages concordants, les agents de change semblent réticents à se plier aux exigences imposées par le syndicat.


Le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé a annoncé officiellement vendredi le lancement de l'application "Sayrafa", qui a vocation à être utilisée par les agents de change pour enregistrer toutes les transactions effectuées hors du secteur bancaire, alors que le taux de la livre libanaise continue de s'effondrer sur le marché parallèle. "La plateforme Sayrafa, pour le suivi...