This is America

Mary Trump, la nièce par qui le scandale arrive

Quelques semaines après la parution d’un livre signé par son ancien conseiller à la sécurité nationale John Bolton, Donald Trump doit cette fois faire face à un ouvrage explosif signé par un membre de sa famille, sa nièce, peu connue du grand public.


Mary Trump, la nièce par qui le scandale arrive

Mary L. Trump, la nièce que personne n’attendait. Photo LinkedIn

Dimanche 21 juin, en bon père de famille, le président Donald Trump a célébré publiquement la fête des Pères en compagnie de son fils aîné Donald junior sur une chaîne de télévision opérant en ligne qu’il avait lui-même mise sur pied pour promouvoir sa campagne électorale. Pendant que tous deux s’adonnaient à ce tête-à-tête complice savamment mis en scène, les États-Unis tout entiers bruissaient d’un scoop détonnant, « autrement plus salace et déchirant », concernant la First Family, selon le Daily Beast qui a révélé l’affaire le 15 juin dernier. Ce très populaire et crédible site d’information en ligne annonçait la parution pour le 28 juillet prochain de Too Much and Never Enough: How My Family Created the World’s Most Dangerous Man (« Trop et pas assez : comment ma famille a créé l’homme le plus dangereux du monde »), un livre signé par Mary L. Trump, la nièce que personne n’attendait. Publié aux éditions Simon & Schuster, ces confessions inattendues, étalées sur 240 pages, paraîtront quelques semaines avant la convention nationale des républicains. Selon Amazon, chez qui l’ouvrage disponible en précommande est déjà numéro 1 des ventes, Mary « décrit un cauchemar de traumatismes, de relations destructives et une combinaison de négligences et d’abus. Elle explique comment des événements spécifiques et un schéma familial général ont créé un homme endommagé, occupant actuellement le bureau Ovale ». Tout le monde connaît les Trump gravitant dans l’orbite du président : son actuelle épouse, Melania, ses deux ex, Ivana et Marla et leur progéniture, Ivanka, Donald Jr., Eric, Tiffany et Barron. Ne faisant pas partie de cette garde rapprochée, Mary L. Trump était donc restée dans l’ombre jusqu’à ces dernières semaines où elle est apparue comme une bombe mettant en danger le chef d’État américain. Qui est-elle ? Âgée aujourd’hui de 55 ans, Mary L. Trump est la nièce du président, plus précisément la fille de son frère aîné, Fred Trump Jr., décédé à l’âge de 42 ans en 1981 d’une crise cardiaque après une longue lutte contre l’alcoolisme.


L’ouvrage que tout le monde attend.


L’élection de son oncle : « La pire nuit de ma vie »

Selon le descriptif d’Amazon dédié au livre, Mary a passé son enfance dans l’imposante demeure de ses grands-parents, située dans le Queens, où ont grandi Donald et ses quatre frères et sœurs. Mary a d’abord fréquenté les universités de Tufts et Columbia avant de s’inscrire à l’Adelphi University, (à Long Island, New York) pour des études de psychologie clinique. Elle obtient ensuite un PhD du Derner Institute of Advanced Psychological Studies et enseigne en classe supérieure la psychologie du développement et du traumatisme. Aujourd’hui, Mary L. Trump exerce le métier de coach de vie au sein du Trump Coaching Group qu’elle a créé il y a huit ans à New York et vit avec sa fille dans le New Jersey.

Bien qu’elle soit à ce jour plutôt restée dans l’ombre de la famille, elle s’est toujours montrée critique vis-à-vis de son oncle sans jamais cacher ses opinions politiques, plutôt démocrates. Lors de la précédente présidentielle américaine, elle a même soutenu la candidature d’Hillary Clinton qu’elle avait qualifiée d’« être humain extraordinaire ». Selon le Daily Mail, au soir de l’élection de son oncle, la nièce Trump avait ainsi répondu au message d’un ami journaliste progressiste : « C’est la pire nuit de ma vie. Mais qu’est-ce qui ne va pas dans ce pays ? Je crains que l’expérience américaine ait échoué. »


Trump apparemment mécontent. Photo AFP


Maryanne, sœur ennemie de Trump

Dans le cadre d’un litige concernant sa part de l’héritage familial, ainsi que celle de son frère Fred III, usurpées par leurs oncles et tantes, Mary accuse ces derniers d’avoir contribué à la mort de son père, ravagé par l’alcoolisme. Une opinion non partagée par son oncle de président puisque Donald Trump avait déclaré en 2016 qu’une vieille bataille de 20 ans autour de l’héritage paternel avait été « amicalement résolue »

Mary semble avoir choisi la vengeance, ce plat qui se mange froid. Avant la publication de son ouvrage, elle a été une importante source d’informations pour un article publié par le New York Times concernant les affaires de taxes de la famille Trump, un article qui avait été récompensé par le prix Pulitzer. L’ancien conseiller de Donald Trump Sam Nunberg a confié au Daily Beast que le président est plus préoccupé par le livre de Mary que celui, annoncé aussi comme dévastateur, de son ancien conseiller à la Sécurité nationale John Bolton, car selon le président, « il s’agit de la famille et là, c’est une trahison personnelle ».

De plus, le livre rapporte que la sœur de Donald Trump, Maryanne Trump Barry (83 ans et juge à la retraite), a, elle aussi, beaucoup à redire sur son président de frère. Lequel espère pouvoir bloquer la publication de l’ouvrage de sa nièce, se disant même prêt à effectuer un test ADN pour vérifier leur parenté, convaincant son jeune frère, Robert S. Trump, d’en faire autant. Ce dernier a demandé, le 23 juin, à un tribunal du Queens, à New York, d’empêcher la publication de l’ouvrage de Mary Trump, au motif qu’elle aurait, selon lui, violé un accord de confidentialité signé en lien avec l’héritage de Fred Trump, son grand-père et père de Donald Trump.

« Sa tentative de dramatiser et dénaturer nos relations familiales après toutes ces années pour en tirer financièrement profit est à la fois une mascarade et une injustice faite à la mémoire (...) de nos parents bien-aimés », a annoncé Robert S. Trump dans un communiqué cité par le Daily Mail.

Donald Trump parviendra-t-il à stopper la publication de ce nouveau livre de révélations ? Rien n’est moins sûr, puisqu’il a déjà essuyé un revers concernant la parution de The Room Where It Happened: A White House Memoir (« La salle où ça s’est passé : Mémoires de la Maison-Blanche) de John Bolton. Deux brûlots, c’est un peu trop pour le président américain, à quatre mois de sa potentielle réélection à la Maison-Blanche.


Dimanche 21 juin, en bon père de famille, le président Donald Trump a célébré publiquement la fête des Pères en compagnie de son fils aîné Donald junior sur une chaîne de télévision opérant en ligne qu’il avait lui-même mise sur pied pour promouvoir sa campagne électorale. Pendant que tous deux s’adonnaient à ce tête-à-tête complice savamment mis en scène, les...

commentaires (0)

Commentaires (0)