Rechercher
Rechercher

Liban

Aoun et Diab signent le décret pour une session extraordinaire du Parlement du 8 juin au 19 octobre

Le président libanais, Michel Aoun (d), et le Premier ministre, Hassane Diab, lors d'un Conseil des ministres en février. Photo d'archives Mohamed Azakir/Reuters

Le président libanais, Michel Aoun, et le Premier ministre, Hassane Diab, ont signé jeudi un décret prévoyant l'ouverture d'une session extraordinaire du Parlement, du 8 juin au 19 octobre, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Cela permettra au Parlement de ne pas attendre la session qui doit s'ouvrir à l'automne et donc aux députés de se réunir en séance plénière lorsque le président de la Chambre, Nabih Berry, fixera une date.

Le 28 mai dernier, le Parlement s'était réuni en séance plénière pour voter sur une série de textes de loi. Ceux portant sur le secret bancaire, l'aide aux plus démunis, ainsi que le texte relatif au mécanisme adopté pour les nominations administratives avaient été votés, avant que la séance ne soit torpillée par des débats houleux autour de la loi sur une amnistie générale qui divise les parlementaires.


Le président libanais, Michel Aoun, et le Premier ministre, Hassane Diab, ont signé jeudi un décret prévoyant l'ouverture d'une session extraordinaire du Parlement, du 8 juin au 19 octobre, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Cela permettra au Parlement de ne pas attendre la session qui doit s'ouvrir à l'automne et donc aux députés de se réunir en séance...