Conseil des ministres

Hassan : L’AIB ne rouvrira pas le 21 juin

Le Conseil des ministres réuni hier au Grand Sérail. Photo Dalati et Nohra

À l’issue du Conseil des ministres qui s’est tenu hier au Grand Sérail, le ministre de la Santé Hamad Hassan a abordé un sujet très attendu, celui de la réouverture de l’Aéroport international de Beyrouth (AIB). Selon le ministre, l’AIB ne redeviendra fonctionnel qu’après le 21 juin, sachant que le gouvernement devrait prolonger jeudi la mobilisation générale au cours d’une autre réunion au palais de Baabda.

« L’Aéroport international de Beyrouth ne rouvrira pas le 21 juin », mais « dans la dernière partie du mois », a déclaré M. Hassan, rappelant dans ce contexte qu’une quatrième phase de rapatriement de Libanais doit débuter dans les prochains jours, du 11 au 14 juin.

Dans sa réunion de jeudi, le gouvernement devra évoquer la prolongation de la mobilisation générale, sous laquelle les autorités ont pris une batterie de mesures pour enrayer la propagation du coronavirus. Selon des informations de la chaîne LBCI, elle devrait être prolongée jusqu’à la fin du mois, après une réunion du Conseil supérieur de la défense.

Avant le début du Conseil des ministres hier, M. Hassan avait d’ailleurs laissé entendre que la mobilisation générale allait être prolongée de deux semaines, insistant sur le fait que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande de poursuivre l’application de ces mesures, « ce qui nécessite de rester vigilants et en état d’alerte ». Mais selon notre correspondante Hoda Chedid, d’autres ministres ont indiqué que la mobilisation générale pourrait être prolongée jusqu’à quatre semaines.

Selon le dernier bilan quotidien du ministère de la Santé, neuf nouvelles contaminations au coronavirus ont été détectées au cours des dernières 24 heures, portant à 1 242 le bilan total des personnes recensées depuis le 21 février, parmi lesquelles 27 sont décédées.

« Nous sommes dans une phase délicate, mais nous ne pouvons continuer à fermer le pays », a déclaré la porte-parole du gouvernement, la ministre de l’Information Manal Abdel Samad, à l’issue de la réunion du gouvernement. « Plusieurs sujets ont été abordés et des points de vue différents ont été exprimés », a-t-elle indiqué.

Sur le même sujet, le ministre de l’Intérieur Mohammad Fahmi a rappelé que la circulation alternée restait en vigueur. Interrogé par ailleurs sur les manifestations du mouvement de contestation attendues ce samedi, le ministre a déclaré qu’il était pour les manifestations pacifiques, mais contre « les provocations et la fermeture de routes ». « Si ces mouvements populaires sont pacifiques, vous me trouverez en tête de cortège », a ajouté M. Fahmi.

Report des nominations

Sur un autre plan, Mme Abdel Samad a fait savoir que le dossier des nominations administratives était encore une fois reporté à la semaine prochaine. Les nominations judiciaires, tout comme les nominations financières à la Banque du Liban et aux instances de régulation associées, semblent au point mort, sur fond de bras de fer politique exacerbé.


À l’issue du Conseil des ministres qui s’est tenu hier au Grand Sérail, le ministre de la Santé Hamad Hassan a abordé un sujet très attendu, celui de la réouverture de l’Aéroport international de Beyrouth (AIB). Selon le ministre, l’AIB ne redeviendra fonctionnel qu’après le 21 juin, sachant que le gouvernement devrait prolonger jeudi la mobilisation générale au cours...

commentaires (3)

Le libanais restera toujours une vache à traire, tant qu'il ressemblera à un mouton en restant muet comme une carpe . L' ogre politique lui sucera le sang comme une sangsue en le roulant dans la farine sans avoir nettoyé cette poudre de ses charançons. Une vraie banane plantin quoi !

FRIK-A-FRAK

17 h 13, le 03 juin 2020

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Le libanais restera toujours une vache à traire, tant qu'il ressemblera à un mouton en restant muet comme une carpe . L' ogre politique lui sucera le sang comme une sangsue en le roulant dans la farine sans avoir nettoyé cette poudre de ses charançons. Une vraie banane plantin quoi !

    FRIK-A-FRAK

    17 h 13, le 03 juin 2020

  • Le technocrate de la santé admet sans brocher le rapatriement de milliers de libanais expatriés vivant en Afrique où ils ne peuvent pas être soignés et viennent donc infecter leurs familles et amis qui n’appliquent pas le principe de distanciation sociale. Devinez pourquoi ? Par contre, il annonce le report de l’ouverture de l’AIB à fin juin au lieu du 21 juin, comprenez sa logique. Le coronavirus va disparaître entre le 21 juin et la fin juin? Comme d’habitude, des décisions improvisées qui ne tiennent pas compte de tous besoins du pays. Mais on ne s’improvise pas gouvernant du jour au lendemain notamment lorsqu’on est une marionnette manipulée par des politiques qui ont prouvé leur incompétence

    Liberté de Penser

    09 h 06, le 03 juin 2020

  • Le monde entier reprend les vols commerciaux avec bien entendu les conditions sanitaires indispensables sauf le Liban. Encore une décision qui démontre le très haut niveau intellectuel de nos technocrates.

    Liberté de Penser

    08 h 39, le 03 juin 2020