La mode

Défilés virtuels : The Arab Fashion Council ouvre le bal

En véritable pionnier, The Arab Fashion Council a été le premier à annoncer, en avril dernier, l’adoption du format virtuel pour la 11e édition de sa semaine de la mode du 24 au 26 juin. En plus d’être révolutionnaire dans la forme, cette initiative préfigure des bouleversements imminents. Pour le meilleur.

Visuels en 3D, avant-goût des défilés virtuels de la prochaine Semaine de la mode arabe. Photo DR Arab Fashion Week – Dubaï

Pour la première fois, The Arab Fashion Council, autorité de la mode dont la voix compte de plus en plus dans l’industrie depuis sa fondation, va révolutionner le format traditionnel des défilés en organisant une semaine de la mode virtuelle. L’événement, maintenu dans le respect des mesures de précaution de rigueur qui préconisent d’éviter les rassemblements, et dans le souci de la sécurité des membres, des partenaires et du public, ne changera rien à son programme, sinon cette innovation qui se présente déjà comme une valeur ajoutée. Une série de conférences et causeries parallèles aux défilés se tiendront sous l’intitulé « The Shows Beyond the Shows », soit les présentations au-delà des présentations, et seront diffusées en direct à l’intention d’une audience de plusieurs centaines de millions de spectateurs, en partenariat avec les principales plateformes de médias sociaux.

L’accès aux défilés sera ainsi ouvert à tous, et l’achat des éléments des collections pourra se faire en direct et en ligne à travers une sélection de sites d’e-commerce de luxe qui ont induit un nouveau comportement auprès des consommateurs en leur offrant la satisfaction d’acquérir les collections six mois avant leur diffusion en boutique. Parallèlement, un pop-up spécial sera disponible pour ceux qui préfèrent la manière traditionnelle. « Cette initiative est pour nous une étape victorieuse dans notre volonté de remodeler l’avenir du système de la mode à travers une plateforme plus consciente du consommateur et une culture plus durable », a indiqué Jacob Abrian, CEO d’Arab Fashion Council.


Visuels en 3D, avant-goût des défilés virtuels de la prochaine Semaine de la mode arabe. Photo DR Riyad, Arabie saoudite


Nouvelles normes et accélération des changements

Ces défilés virtuels offrent par ailleurs aux créateurs l’opportunité de montrer leur talent en direct à un plus grand nombre de professionnels de l’industrie. Sur la plateforme Le Showroom gérée par Le Bureau des créateurs, une galerie virtuelle offrant un accès privé à 2 700 détaillants de par le monde, ils bénéficieront d’une expérience exceptionnelle de la vente en direct, de producteur à commerçant. Selon Mohammad Aqra, CSO d’Arab Fashion Council, « aujourd’hui plus que jamais, le système traditionnel de la mode a un besoin crucial de révolution et d’innovation de ses plans et de son calendrier. Ce que nous apprécions à présent, la manière dont nous percevons le luxe, notre relation aux choses sont totalement différents des codes de la mode en place depuis le siècle dernier. Les nouvelles normes induites par le Covid-19 ont été des accélérateurs-clés des décisions qui s’imposaient en vue du changement ».

Le 6 mai dernier, conscient des changements et conséquent avec sa politique, l’AFC, représenté par son fondateur Jacob Abrian, participait au hackaton de la mode éthique patronné par l’ONU. Ce vaste forum virtuel de réflexion regroupait 60 pays et plus de 400 acteurs de l’industrie de la mode, entre experts en ressources, créateurs, personnel de l’ONU, activistes environnementaux, ONG, propriétaires d’usine, experts commerciaux, spécialistes des droits de l’homme, journalistes, artistes, artisans, comédiens, développeurs informatiques et autres. À l’issue de cette réunion, non moins de trois cents idées ont été cernées et concentrées en 30 pistes et modèles à suivre en vue d’une évolution de la mode vers un avenir écologique, durable, éthique et équitable.

Positionner la mode arabe sur la carte du monde

Représentant 22 pays membres de la Ligue arabe, The Arab Fashion Council est la plus grande association de mode à but non lucratif, avec pour objectif de promouvoir à l’international les créateurs de mode arabes, diffuser la culture de la mode dans la région et positionner le monde arabe sur la carte internationale de la mode. Cela inclut aussi bien les marques arabes que les talents au sens large de l’industrie de la mode, les créateurs bien sûr, mais aussi les modèles, les photographes, les artistes de la coiffure et du maquillage, et les directeurs artistiques. L’AFC a ainsi un pouvoir de régulation sur les agences de mannequins en créant des standards protégeant les modèles qui travaillent dans le monde arabe, de même que sur les académies de mode enregistrées sous ses lois. Fondé en 2015 par l’architecte et accessoirement modèle libanais Jacob Abrian, qui en tient les rênes dès l’âge de 22 ans, l’AFC patronne l’Arab Fashion Week, l’une des cinq principales semaines de la mode avec celles de New York, Londres, Milan et Paris. La Semaine de la mode arabe est par ailleurs la plateforme pionnière du segment Ready Couture, à la jonction de la haute couture et du prêt-à-porter, qui a décidé nombre de grands créateurs internationaux à s’établir à Dubaï.

Pour plus de détails et pour assister aux défilés :

https ://arabfashionweek.org/


Pour la première fois, The Arab Fashion Council, autorité de la mode dont la voix compte de plus en plus dans l’industrie depuis sa fondation, va révolutionner le format traditionnel des défilés en organisant une semaine de la mode virtuelle. L’événement, maintenu dans le respect des mesures de précaution de rigueur qui préconisent d’éviter les rassemblements, et dans le souci...

commentaires (0)

Commentaires (0)