Rechercher
Rechercher

Proche-Orient

Les Palestiniens disent avoir stoppé leur collaboration avec la CIA

Le négociateur en chef palestinien Saëb Erakat, le 23 novembre 2015. Photo d'archives AFP/Abbas Momani

Les services de sécurité palestiniens vont cesser de partager des informations avec la CIA afin de protester contre une possible annexion de pans de la Cisjordanie par Israël, a indiqué jeudi un haut responsable palestinien.

"L'Agence centrale de renseignement américain (CIA, NDLR) a été notifiée il y a 48 heures que l'accord avec elle n'est plus en vigueur", a déclaré le négociateur en chef des Palestiniens, Saëb Erakat, dans une visioconférence avec un petit groupe de journalistes. "C'en est fini de la coopération sécuritaire avec les Etats-Unis, c'en est fini de la coopération sécuritaire avec Israël", a ajouté ce haut responsable palestinien.

L'Autorité palestinienne dirigée par Mahmoud Abbas avait coupé les ponts en 2017 avec l'administration du président américain Donald Trump lorsque celle-ci avait reconnu Jérusalem comme capitale d'Israël. Mais certaines relations non politiques, dont la coordination entre les services de renseignements palestiniens et la CIA, avaient été maintenues.

Le détails exacts de cette coopération n'ont pas été annoncés mais celle-ci porte selon des analystes sur des groupes armés palestiniens comme le Hamas, ou des combattants locaux susceptibles de liens avec des entités jihadistes comme le groupe Etat islamique (EI). Interrogé par des reporters, M. Erakat n'a pas détaillé l'impact concret d'une rupture de la relation sécuritaire entre l'Autorité palestinienne et les Etats-Unis. Contactée par l'AFP, l'ambassade américaine à Jérusalem a refusé de commenter les déclarations de M. Erakat qui font suite à celles, mardi, de Mahmoud Abbas.

Le président palestinien a renouvelé mardi soir ses menaces de mettre fin à la coopération sécuritaire avec Israël, sans donner de détails sur les conséquences pratiques de son annonce. A défaut de détails concrets, les Palestiniens veulent ainsi braquer les projecteurs sur le plan de l'administration Trump qui prévoit l'annexion par Israël de la vallée du Jourdain et des colonies juives en Cisjordanie. Le nouveau gouvernement israélien, qui a prêté serment dimanche, doit se prononcer à partir du 1er juillet sur la mise en œuvre du plan américain.


Les services de sécurité palestiniens vont cesser de partager des informations avec la CIA afin de protester contre une possible annexion de pans de la Cisjordanie par Israël, a indiqué jeudi un haut responsable palestinien.

"L'Agence centrale de renseignement américain (CIA, NDLR) a été notifiée il y a 48 heures que l'accord avec elle n'est plus en vigueur", a déclaré le...