Rechercher
Rechercher

Liban

Coupures de courant : des activistes investissent le ministère de l'Energie

L'activiste Waasef Haraké, à l'intérieur du siège du ministère de l'Energie, le 21 mai 2020. Capture d'écran LBCI

Des activistes, dont l'avocat Wassef Haraké, se sont introduits jeudi matin dans les bâtiments du ministère de l'Energie, sur la Corniche Pierre Gemayel, à l'entrée de Beyrouth, pour protester contre les coupures fréquentes de courant de ces derniers jours. Les manifestants ont scandé des slogans contre la corruption et le gaspillage de l'argent public, selon des images diffusées par la chaîne locale LBCI. Des membres des forces anti-émeute se sont rendus sur les lieux.

Mercredi soir, plus d'une cinquantaine de personnes avaient également protesté devant le siège d’Électricité du Liban. Une dispute avait même éclaté entre des protestataires et les forces de l'ordre présentes sur place. 

Mardi, EDL avait assuré que la situation allait s'améliorer après les fréquentes coupures de courant observées depuis le week-end dernier, alors que le Liban subit une vague de chaleur depuis plusieurs jours, qui a occasionné une demande d’électricité accrue.



Des activistes, dont l'avocat Wassef Haraké, se sont introduits jeudi matin dans les bâtiments du ministère de l'Energie, sur la Corniche Pierre Gemayel, à l'entrée de Beyrouth, pour protester contre les coupures fréquentes de courant de ces derniers jours. Les manifestants ont scandé des slogans contre la corruption et le gaspillage de l'argent public, selon des images diffusées par la...