Liban

Coronavirus : manifestation devant le ministère de la Santé contre le "mépris" des autorités

Manifestation devant le ministère de la Santé, à Bir Hassan, dans la banlieue sud de Beyrouth, le 26 février 2020. Photo Ani

Plusieurs dizaines de personnes ont manifesté mercredi matin devant le ministère de la Santé, à Bir Hassan dans la banlieue-sud de Beyrouth, afin de condamner "l'irresponsabilité" des autorités libanaises face à l'épidémie de nouveau coronavirus. Le premier cas de la maladie Covid-19 a été détecté à la fin de semaine dernière au Liban et depuis, le gouvernement fait l'objet de critiques pour sa gestion de la situation. 

Les manifestants, rassemblés contre le "mépris" des dirigeants vis-à-vis de la santé des citoyens, ont notamment réclamé la suspension temporaire de tous les vols de et vers les régions endémiques, et non pas la seule "limitation" de ces vols, comme l'a décidé hier le cabinet. Ils ont critiqué les mesures de contrôle prises lors de l'arrivée de passagers à l'Aéroport international de Beyrouth (AIB), qu'ils ont estimées insuffisantes et demandé à ce que, si un cas est détecté dans un avion en provenance d'une région touchée par le virus, tous les passagers du vol soient mis en quarantaine. Certains ont reproché le manque de transparence des procédures suivies par le ministère de la Santé et le gouvernement. 

Jusqu’à lundi soir, le Liban comptait toujours un seul cas avéré du nouveau coronavirus, aucun passager sur les deux avions en provenance d’Iran ou le troisième en provenance de Milan, en Italie, ne présentant des symptômes d’infection, selon les équipes médicales du ministère de la Santé qui ont examiné également les membres d’équipage.

Le Conseil des ministres a entériné hier les mesures prises la veille par la cellule de crise ministérielle pour limiter la propagation du Covid-19 dans le pays, notamment celle de contrôler les déplacements de et vers les régions endémiques (Chine, Corée du Sud, Italie et Iran) ainsi que celle d’interdire les pèlerinages religieux dans les pays touchés par l’épidémie.

Plusieurs pays comme l’Irak, Bahreïn ou les Émirats arabes unis ont quant à eux fermé jusqu’à nouvel ordre, leurs frontières avec les pays endémiques.


Plusieurs dizaines de personnes ont manifesté mercredi matin devant le ministère de la Santé, à Bir Hassan dans la banlieue-sud de Beyrouth, afin de condamner "l'irresponsabilité" des autorités libanaises face à l'épidémie de nouveau coronavirus. Le premier cas de la maladie Covid-19 a été détecté à la fin de semaine dernière au Liban et depuis, le gouvernement fait l'objet de...