Dernières Infos

Somalie : au moins trois morts dans l'attaque d'un bus dans l'est

AFP
19/02/2020

Au moins trois personnes ont été tuées mercredi quand des hommes armés ont tiré sur un autocar dans le nord-est du Kenya, une région fréquemment soumise aux attaques des islamistes somaliens shebab, a-t-on appris de source policière.

"Nous avons eu un incident avec une attaque de bus et il y a trois victimes", a déclaré à l'AFP sous couvert de l'anonymat un haut responsable de la police du comté de Mandera, frontalier de la Somalie.

Le propriétaire du véhicule a indiqué que l'attaque avait eu lieu à environ 11h00 locales (08h00 GMT) mercredi matin, peu après le départ de l'autocar de la ville de Mandera. Selon lui, aucune escorte armée n'accompagnait le véhicule, une précaution parfois prise d'ordinaire dans une région où les attentats menés par les shebab sont monnaie courante.

Depuis le début de l'année, les shebab, affiliés à el-Qaëda, ont même augmenté la fréquence de leurs attaques dans l'est du Kenya, le long de la frontière avec la Somalie.

Au début janvier, au moins trois personnes ont été tuées dans une embuscade menée par des hommes armés contre un autocar qui circulait entre la région côtière de Lamu (sud-est) et la ville de Malindi, plus au sud. Puis le 5 janvier, des combattants shebab ont pris d'assaut une base militaire américano-kényane à Lamu, tuant trois Américains - un militaire et deux sous-traitants du Pentagone - et détruisant plusieurs avions. Deux jours plus tard, ils ont tué quatre civils, dont un enfant, dans une école primaire à Saretho, à 25 km du camp de réfugiés de Dadaab, près de Garissa (sud-est), en attaquant un pylône de télécommunication. Ils ont renouvelé la même opération à la mi-janvier en tuant trois enseignants et en détruisant partiellement un pylône de télécommunications à Kamuthe, à 40 km au sud de Garissa.

Toujours en janvier, les shebab ont averti le Kenya "qu'il ne serait jamais en sécurité", en menaçant les touristes et en lançant un appel à de nouvelles attaques contre les intérêts des États-Unis.

Depuis son intervention militaire dans le sud de la Somalie en 2011 pour lutter contre les shebab, le Kenya a été la cible de plusieurs attentats meurtriers, notamment ceux du centre commercial Westgate à Nairobi (septembre 2013 - 67 morts) et de l'université de Garissa (avril 2015 - 148 morts).

La plus récente, menée en janvier 2019 par des shebab d'origine kényane contre un complexe de Nairobi regroupant l'hôtel Dusit et des bureaux, a fait 21 morts.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre Amal et le Hezbollah, des conflits latents

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants