Dernières Infos

Syrie: huit civils tués dans des raids russes à Idleb

Huit civils, dont plusieurs enfants, ont été tués jeudi lors de raids aériens russes sur la province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Depuis début décembre, le régime syrien et son allié russe ont intensifié leur offensive sur la région d'Idleb, peuplée de près de trois millions d'habitants dont une moitié de déplacés, un secteur qui échappe encore au pouvoir de Damas.
Cette nouvelle escalade se concentre sur le sud de la province d'Idleb et l'ouest d'Alep, région traversée par une autoroute reliant la ville d'Alep, l'ancien poumon économique du pays, à la capitale Damas.

Huit personnes, dont une famille entière, ont péri à Sarakeb et Arnaba (sud d'Idleb) dans les "bombardements massifs de l'aviation russe", a déclaré à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. Parmi ces victimes décédées figurent cinq enfants, d'après l'ONG, qui dispose d'un vaste réseau de sources dans le pays en guerre. A Sarakeb, il s'agissait de déplacés dont la tente se trouvait à proximité du site bombardé, a de son côté précisé un correspondant de l'AFP.

La province d'Idleb et certaines zones des régions voisines d'Alep, de Hama et de Lattaquié sont dominées par les jihadistes de Hayat Tahrir al-Cham (HTS), l'ex-branche syrienne d'el-Qaëda et abritent d'autres groupes jihadistes ou des rebelles affaiblis.

Le régime de Bachar el-Assad, soutenu par Moscou, mène depuis 2015 des attaques au sol et des raids aériens sur Idleb en vue de déloger ces factions.
 Plusieurs accords de trêve parrainés par la Russie et la Turquie ont été annoncés, sans toutefois parvenir à faire cesser les hostilités.

Après une offensive d'envergure menée entre avril et août 2019, Damas a reconquis des pans de la région, dont la ville stratégique de Khan Cheikhoun.
Le pouvoir syrien, qui contrôle désormais plus de 70% du pays, s'est dit déterminé à récupérer l'ensemble de la zone.
Depuis décembre, près de 350.000 personnes ont fui leur maison, principalement dans la province d'Idleb, d'après l'ONU.

Le conflit en Syrie, déclenché en mars 2011 par la répression de manifestations prodémocratie, a fait plus de 380.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.

Huit civils, dont plusieurs enfants, ont été tués jeudi lors de raids aériens russes sur la province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Depuis début décembre, le régime syrien et son allié russe ont intensifié leur offensive sur la région d'Idleb, peuplée de près de trois millions d'habitants dont une...