X

Dernières Infos

L'Allemagne interdit le groupuscule néo-nazi "Combat 18"

AFP
23/01/2020

Le gouvernement allemand a annoncé jeudi l'interdiction de la branche nationale du groupuscule néo-nazi "Combat 18" né en Grande-Bretagne, et récemment mis en cause dans l'assassinat d'un élu pro-migrants.

"L'extrémisme de droite et l'antisémitisme n'ont pas de place dans la société" a indiqué un porte-parole du ministère de l'Intérieur sur Twitter pour justifier l'interdiction. Il a dans le même temps fait état de perquisitions policières visant les membres du mouvement dans six régions du pays.

Ce groupuscule était depuis longtemps dans le collimateur des autorités. Il ne compterait actuellement plus qu'une vingtaine de membres mais considérés comme prêts à l'action violente.

Un sympathisant néo-nazi suspecté d'avoir assassiné en juin 2019 un élu local proche de la chancelière Angela Merkel, en raison de ses positions en faveur des migrants, avait été auparavant en contact avec Combat 18.

Le mouvement né à l'origine en 1992 en Grande-Bretagne tire son nom des premières et huitième lettres de l'alphabet en référence à Adolf Hitler, son mot d'ordre est "Tous les moyens sont bons" et son emblême un dragon aux griffes acérées.

Cette interdiction intervient dans un contexte de recrudescence des agressions racistes et antisémites dans le pays, avec notamment une attaque au fusil d'assaut contre une synagogue remplie de fidèles fin 2019 à Halle, où un massacre avait été évité de justesse.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Expression libre de Anne-Marie El-HAGE

Privés de classes, mais pas de l’école de la vie

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants