Rechercher
Rechercher

Liban

Gouvernement : Berry fait état de progrès


Le chef du Parlement, Nabih Berry, recevant plusieurs députés, le 15 janvier 2020. Photo Hassan Ibrahim/Parlement libanais

Le chef du Parlement, Nabih Berry, a fait état de progrès, mercredi, lors de sa réunion hebdomadaire avec des députés, dans le dossier du gouvernement que doit former le Premier ministre désigné Hassane Diab. 

"Il y a beaucoup de progrès dans le processus de formation (du gouvernement) qui devrait se préciser après une réunion que je devrais avoir avec le Premier ministre désigné, a déclaré M. Berry. Je ne trouve pas d'objection à ce que le nombre de ministres soit élargi afin d'inclure des politiciens dans ce cabinet de technocrates".

M. Berry a par ailleurs indiqué que la séance de vote sur le budget doit avoir lieu mercredi 22 et jeudi 23 janvier, "à moins que le gouvernement ne soit formé avant, alors un vote de confiance aura lieu", a-t-il précisé. 

M. Berry avait affirmé lundi qu'il pourrait ne pas participer au futur gouvernement. Il avait déjà menacé il y a une semaine de suspendre la participation de sa formation au prochain cabinet.

Alors que la formation d'un cabinet de technocrates semblait se rapprocher la semaine dernière, Nabih Berry a réclamé un cabinet techno-politique, allant jusqu'à annoncer que le mouvement Amal suspendrait sa participation au gouvernement jusqu’à ce que ses "demandes soient prises en compte", une prise de position qui a éloigné la perspective de la formation prochaine du gouvernement.

Depuis presque trois mois, les manifestants libanais appellent à la chute de tous les responsables, accusés de corruption et d'incompétence, alors que le pays traverse une grave crise économique et de liquidités. Sous la pression de la rue, le gouvernement de Saad Hariri avait démissionné le 29 octobre. Le 21 décembre, à l'issue de consultations parlementaires, le président Michel Aoun a désigné Hassane Diab, appuyé par les partis du 8-Mars, au poste de Premier ministre. Malgré le fait qu'il insiste à former un cabinet de technocrates indépendants, comme cela est réclamé par la contestation, M. Diab est rejeté par les protestataires, qui estiment qu'il fait partie de la même classe politique corrompue dont ils réclament le départ


Le chef du Parlement, Nabih Berry, a fait état de progrès, mercredi, lors de sa réunion hebdomadaire avec des députés, dans le dossier du gouvernement que doit former le Premier ministre désigné Hassane Diab. 

"Il y a beaucoup de progrès dans le processus de formation (du gouvernement) qui devrait se préciser après une réunion que je devrais avoir avec le Premier...