Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Bassil reçoit son homologue italien


Le ministre sortant des Affaires étrangères Gebran Bassil recevant le chef de la diplomatie italienne Luigi Di Maio. Photo Dalati et Nohra

Le ministre sortant des Affaires étrangères Gebran Bassil a reçu lundi à Beyrouth le chef de la diplomatie italienne Luigi Di Maio, en visite à Beyrouth. Les deux hommes ont discuté des relations entre l'Italie et le Liban ainsi que des développements dans la région. En cette veille de fêtes, M. Di Maio doit se rendre lundi à Naqoura, au quartier général de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul), dont le commandant en chef le général Stephano Del Col est italien, afin d'effectuer une tournée auprès du contingent de son pays (composé de 1.096 membres), selon un communiqué de l'ambassade d'Italie à Beyrouth.

C'est à la suite de l'invasion israélienne au Liban dans la nuit du 14 au 15 mars 1978 et d'une protestation du gouvernement libanais auprès du Conseil de sécurité, que ce dernier a établi la Finul le 19 mars 1978 avec trois missions : "confirmer le retrait des troupes israéliennes du sud du Liban, rétablir la paix et la sécurité internationales et aider le gouvernement libanais à rétablir son autorité effective dans la région". Quatre jours plus tard, des centaines de casques bleus sont déployés au Liban.

En quarante ans, "le concept des opérations de la Finul a dû être ajusté deux fois : une première fois après la guerre israélo-libanaise de 1982 lorsque les positions de la FINUL ont été dépassées, limitant la force à un rôle avant tout humanitaire, puis, une seconde fois après le retrait israélien du Liban derrière la Ligne bleue en 2000 permettant à la force de reprendre ses activités militaires", explique l'ONU sur son site.

Après la guerre de juillet 2006, le Conseil de sécurité décide en adoptant la résolution 1701, que la Force devra, en plus de l’exécution de son mandat d'origine, contrôler la cessation des hostilités, accompagner et appuyer les forces armées libanaises à mesure de leur déploiement dans tout le Liban-Sud et fournir son assistance pour aider à assurer un accès humanitaire aux populations civiles et le retour volontaire des personnes déplacées dans des conditions de sécurité. Le Conseil décide de porter les effectifs de la Finul à un maximum de 15 000 hommes. Une force maritime fera également partie de la Finul, pour la première fois dans les opérations de maintien de la paix de l'ONU.



Le ministre sortant des Affaires étrangères Gebran Bassil a reçu lundi à Beyrouth le chef de la diplomatie italienne Luigi Di Maio, en visite à Beyrouth. Les deux hommes ont discuté des relations entre l'Italie et le Liban ainsi que des développements dans la région. En cette veille de fêtes, M. Di Maio doit se rendre lundi à Naqoura, au quartier général de la Force intérimaire des...