X

Dernières Infos

Pompeo: Les Libanais doivent choisir le gouvernement qu'ils souhaitent

Liban


OLJ
11/12/2019
Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a affirmé hier qu’il revenait aux Libanais de choisir la forme du gouvernement qu’ils souhaitaient, les appelant dans le même temps à réclamer que leur pays soit libre des "influences étrangères", dans une allusion à l’Iran.


"Nous sommes prêts à faire les choses que le monde peut faire pour que l’économie libanaise et le gouvernement libanais soient remis sur la bonne voie ", a déclaré M. Pompeo lors d'une conférence de presse. "Nous savons que la situation financière au Liban est très difficile, et que la Banque centrale est sous pression, que les Libanais n’ont pas accès à leurs comptes (…) La responsabilité incombe aux Libanais (de voir) comment le prochain gouvernement sera constitué et sa forme . Il revient aux Libanais d'exiger le respect de la souveraineté libanaise, d’avoir un pays prospère et libre de l’influence des entités étrangères, a-t-il ajouté. Il existe une organisation terroriste, le Hezbollah, et je sais que les Libanais comprennent le risque que cela représente pour leur liberté".

Un peu plus tôt, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a averti que le Liban doit former un gouvernement efficace et capable d'entreprendre des réformes, seule condition à l'octroi d'une aide financière internationale. "Le seul critère doit être l'efficacité de ce gouvernement au service des réformes", a déclaré Jean-Yves Le Drian au terme d'une réunion à Paris du groupe international de soutien au Liban. "Seule cette voie permettra aux participants autour de cette table d'apporter le soutien dont le Liban a besoin."

Le Liban est secoué depuis le 17 octobre par un mouvement inédit de contestation contre la classe politique, jugée incompétente et corrompue. Le Premier ministre Saad Hariri a démissionné le 29 octobre après plusieurs semaines de manifestations contre une élite politique jugée corrompue et incapable de sortir le pays de sa plus grave crise économique depuis la guerre civile (1975-1990). Aucun gouvernement n'a pu être formé depuis.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : divergences minimes dans un grand dialogue de sourds

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants