X

Dernières Infos

Yémen: le nombre de soldats soudanais en baisse, dit le Premier ministre soudanais



AFP
08/12/2019

Le Premier ministre soudanais Abdallah Hamdok a annoncé dimanche une réduction du nombre de soldats soudanais engagés au Yémen dans la coalition commandée par l'Arabie saoudite depuis 2015 pour aider le pouvoir face aux rebelles houthis.

"Nos troupes au Yémen au début étaient au nombre de 15.000 et maintenant elles sont descendues à 5.000", a dit M. Hamdok qui s'exprimait à sa descente d'avion à Khartoum à la suite d'une visite de six jours aux Etats-Unis.

Cette déclaration de M. Hamdok est une première, les autorités soudanaises n'ayant jamais auparavant évoqué publiquement de chiffres concernant le nombre de soldats soudanais présents au Yémen en guerre.

"Nous pensons que la solution au Yémen est politique", a ajouté M. Hamdok, qui a pris ses fonctions en septembre dans un gouvernement de transition à la suite de la destitution le 11 avril du président Omar el-Béchir.

Ce dernier, qui dirigeait le pays d'une main de fer après avoir pris le pouvoir en 1989 par un coup d'Etat, avait décidé l'envoi des troupes soudanaises au Yémen.

Par la suite, les pertes soudanaises au cours des combats avaient suscité des appels au retour des troupes, alors que des images de soldats soudanais morts ou blessés circulaient sur les réseaux sociaux.

La visite d'Abdallah Hamdok coïncide avec un réchauffement spectaculaire des relations entre les Etats-Unis et le Soudan rendu possible par la chute de M. Béchir. Mercredi, Washington a annoncé sa décision de nommer un ambassadeur à Khartoum pour la première fois depuis 23 ans.

Au cours de sa visite, M. Hamdok, qui a rencontré des responsables et des élus américains, a aussi évoqué la possibilité d'un retrait du Soudan de la liste noire américaine des "Etats soutenant le terrorisme" pour avoir notamment accueilli le chef jihadiste du réseau el-Qaëda Oussama ben Laden.

Des négociations sont en cours, notamment sur la question des réparations financières aux familles de victimes des attentats perpétrés par el-Qaëda contre les ambassades des Etats-Unis au Kenya et en Tanzanie en 1998 et contre le destroyer américain USS Cole en 2000.

Le Soudan est inscrit sur la liste noire américaine depuis 1993. 

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants