Rechercher
Rechercher

Sport - Football / Championnats européens

Derby de Manchester : United veut freiner City

Le PSG possible champion d’automne, duel à distance Inter-Juve, Barça et Real pour conforter leur classement, choc au sommet en Bundesliga.

David Luiz, défenseur brésilien d’Arsenal, marquant contre Brighton à l’Emirates Stadium de Londres jeudi soir, en Premier League, mais son but a été déclaré hors jeu par l’arbitre. Brighton a défait Arsenal (2-1). Ben Stansall/AFP

Distancé de 11 points par Liverpool, Manchester City est mal embarqué dans la défense de son titre. Mais son voisin United, qui lui rend visite ce soir en Premier League, compte bien lui compliquer encore la tâche. Ironie du sport, City a autant d’avance sur United qu’il a de retard sur les Reds. Actuellement 6e, mais à 8 points du top 4 et des places qualificatives pour la Ligue des champions (C1), United et son coach Ole Gunnar Solskjaer sont un peu sur le fil. Leur manque de régularité d’un match à l’autre et parfois même dans le même match est extrêmement pénalisant pour les Red Devils. Mais c’est aussi paradoxalement ce qui protège le mieux Solskjaer, tant son équipe est capable de sortir la performance qu’il faut au moment où ça chauffe le plus pour lui. Leurs voisins ne se ratent pourtant pas sur les gros matches : victoires deux fois contre Chelsea, contre Leicester, contre Tottenham pour le retour de José Mourinho et, surtout, nul contre Liverpool, les seuls points lâchés par l’intraitable leader. Malgré leur prestation vraiment emballante, l’une des premières cette saison, à Burnley (4-1) en milieu de semaine, les Citizens feraient donc bien de se méfier. Parmi les autres rencontres de ce soir, la réaction de Tottenham contre Burnley sera attendue après sa première défaite depuis l’arrivée de Mourihno.

Lundi soir offrira un derby londonien entre grands malades. West Ham, retombé dans la morosité avec sa défaite à Wolverhampton après la brève éclaircie du succès à Chelsea, reçoit Arsenal, où le départ d’Unai Emery n’a fait que mettre en lumière les problèmes bien plus profonds qui plombent les Gunners. Freddie Ljungberg, considéré à son arrivée comme une solution possible pour rester sur le banc au-delà de son intérim actuel, a déjà entamé son crédit avec le nul chez Norwich (2-2) et la défaite à domicile jeudi contre Brighton (2-1).

Chelsea peut de nouveau recruter

Chelsea autorisé à recruter dès le 1er janvier ! Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a allégé hier l’interdiction de recrutement infligée au club anglais pour des infractions sur les transferts de mineurs, la ramenant de deux à un seul mercato, déjà purgé l’été dernier. Le TAS a par ailleurs réduit l’amende du club londonien, de 600 000 à 300 000 francs suisses (273 000 euros). C’est une victoire pour Chelsea après deux décisions beaucoup plus sévères de la FIFA.

En Bundesliga, le leader

Mönchengladbach reçoit ce soir le Bayern Munich, 4e à 4 points, dans une affiche choc. Leipzig, lui, est à l’affût à 1 point de Mönchengladbach : le RB accueille Hoffenheim et peut espérer passer en tête, si M’Gladbach ne parvient pas à terrasser le Bayern. Quant à Dortmund, il doit poursuivre son opération « convalescence » à domicile contre Düsseldorf, une semaine après avoir provisoirement sauvé la tête de son entraîneur Lucien Favre, en mettant fin à une série noire, avec une victoire contre le Hertha Berlin.

En LaLiga, à deux semaines du clásico, Barcelone et le Real Madrid tenteront de conforter leurs deux 1res places (coleaders du championnat), tandis que l’Atlético Madrid (6e à 6 points) devait essayer hier, tard dans la nuit, de recoller aux deux géants lors de son déplacement à Villarreal. Le Barça et le Real, qui jouent aujourd’hui, reçoivent respectivement Majorque et l’Espanyol Barcelone.

Dans la Serie A, agitée par les rumeurs d’un retour de Zlatan Ibrahimovic (38 ans) à l’AC Milan, il y a également des duels au sommet : l’Inter Milan, nouveau leader, accueillait l’AS Rome hier dans la nuit quand son dauphin, la Juventus, se déplacera ce soir chez la Lazio Rome. L’Inter Milan de Romelu Lukaku souhaite garder la tête du championnat, acquise le week-end dernier, avant la réception décisive mardi prochain du FC Barcelone en Ligue des champions. Mais emmenée par le duo Edin Dzeko (6 buts) et Lorenzo Pellegrini (6 passes décisives), la Roma est en grande forme : elle reste sur une série de 6 victoires consécutives en championnat, et cette rencontre peut marquer un tournant dans sa saison en cas de résultat positif. Dans l’autre choc du week-end, la Juventus (2e), à 1 point de l’Inter, se rend donc chez l’autre club romain, la Lazio (3e) de Ciro Immobile, meilleur buteur de Serie A (17 buts). Freinée à domicile dimanche dernier par Sassuolo, la Juve semble marquer le pas, comme sa vedette Cristiano Ronaldo. Les yeux seront aussi rivés sur l’AC Milan, à une anonyme 11e place et en déplacement dimanche à Bologne (12e), mais qui pourrait donc enregistrer prochainement le renfort de son ancien attaquant star Zlatan Ibrahimovic (42 buts entre 2010 et 2012). « À bientôt en Italie », avait déclaré mercredi Ibrahimovic, interrogé sur son avenir dans un entretien accordé au magazine GQ Italia au moment où la presse italienne se fait largement écho de son retour chez les Rossoneri.

Enfin, en Ligue 1, le PSG sera-t-il le patron de la phase aller ? En déplacement à Montpellier ce soir, Paris peut décrocher le titre honorifique de « champion d’automne » en fonction du choc des dauphins Marseille-Bordeaux demain. Si le PSG (1er, 36 pts) gagne à Montpellier et que Marseille (2e, 31 pts) ne bat pas les Girondins, l’équipe de Thomas Tuchel sera assurée d’être championne d’automne. Mais La Mosson ne réussit pas aux Parisiens : lors de leurs trois derniers déplacements, ils y ont enregistré un match nul et deux défaites. Un autre scénario garantirait alors virtuellement au PSG de finir la phase aller en tête : un nul combiné à une défaite marseillaise contre Bordeaux.

Source : AFP


Distancé de 11 points par Liverpool, Manchester City est mal embarqué dans la défense de son titre. Mais son voisin United, qui lui rend visite ce soir en Premier League, compte bien lui compliquer encore la tâche. Ironie du sport, City a autant d’avance sur United qu’il a de retard sur les Reds. Actuellement 6e, mais à 8 points du top 4 et des places qualificatives pour la Ligue des...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut