Liban

Critiques contre l'armée : Bou Saab s'entretient avec Berry

Le ministre libanais sortant de la Défense, Elias Bou Saab. Photo d'archives ANI

Le ministre libanais sortant de la Défense, Elias Bou Saab, s'est entretenu jeudi à Aïn el-Tiné avec le président du Parlement, Nabih Berry, deux jours après les critiques émises contre l'armée par certains responsables proches du tandem Amal-Hezbollah qui lui reprochent de ne pas avoir faciliter l'accès des députés au Parlement au moment où des manifestants protestaient dans le périmètre de la Chambre.

"Soyez optimistes", s'est contenté de répondre M. Bou Saab aux journalistes qui lui posaient des questions au sujet de la séance reportée de mardi.

Ce jour-là, et sous la pression de centaines de manifestants anti-pouvoir, le Parlement avait reporté sine die sa séance faute de quorum. Il devait, entre autres, élire les nouveaux membres des commissions parlementaires et voter une loi controversée d'amnistie générale.

Les protestataires étaient venus dès les premières heures du matin pour empêcher les députés d'accéder au Parlement. Une poignée de parlementaires, sur un total de 128, étaient parvenus à arriver à destination, l'un d'entre eux, le député du Hezbollah Ali Ammar, ayant même été chahuté par les manifestants, alors qu'il se rendait à pied au siège de la Chambre.

Plusieurs responsables politiques, notamment ceux issus du Hezbollah, ont critiqué l'armée et les forces de sécurité, en affirmant que celles-ci n'avaient pas pris les mesures adéquates pour assurer la tenue de la séance.


Le ministre libanais sortant de la Défense, Elias Bou Saab, s'est entretenu jeudi à Aïn el-Tiné avec le président du Parlement, Nabih Berry, deux jours après les critiques émises contre l'armée par certains responsables proches du tandem Amal-Hezbollah qui lui reprochent de ne pas avoir faciliter l'accès des députés au Parlement au moment où des manifestants protestaient dans le...