X

Dernières Infos

Erdogan juge les propos de Macron sur l'OTAN "inacceptables"


AFP
13/11/2019

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a qualifié mercredi d'"inacceptables" les propos sur l'OTAN de son homologue français Emmanuel Macron qui avait estimé que l'Alliance était en état de "mort cérébrale" et déploré l'attitude de la Turquie en Syrie.

M. Erdogan a été "très déçu" par les déclarations de la France sur l'OTAN a déclaré Donald Trump depuis le Bureau ovale. "Je pense que le président (turc) n'a vraiment pas apprécié (..) et je pense que beaucoup d'autres gens ont eu la même réaction", a-t-il poursuivi. "Inacceptable", a simplement ajouté le président turc, assis à ses côtés et dont les propos étaient traduits par un interprète.

"Vous n'avez aucune coordination de la décision stratégique des États-Unis avec les partenaires de l'OTAN et nous assistons à une agression menée par un autre partenaire de l'OTAN, la Turquie, dans une zone où nos intérêts sont en jeu", avait déclaré à l'hebdomadaire The Economist il y a une semaine le chef d'Etat français en référence à l'intervention militaire turque en Syrie. "Ce qui s'est passé est un énorme problème pour l'OTAN", avait-il ajouté, s'interrogeant sur l'avenir de l'Article 5 du traité atlantique, qui prévoit une solidarité militaire entre membres de l'Alliance si l'un d'entre eux est attaqué. "C'est quoi l'Article 5 demain ? Si le régime de Bachar el-Assad décide de répliquer à la Turquie, est-ce que nous allons nous engager ? C'est une vraie question", avait-il affirmé.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

«Ya aayb el-choum»

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants