X

Dernières Infos

Chine : l'ambassadeur des Etats-Unis exhorte au "dialogue" avec le dalaï lama


AFP
25/05/2019

L'ambassadeur des Etats-Unis en Chine a appelé Pékin à mener "un dialogue de fond" avec le dalaï lama, des propos tenus cette semaine durant une inhabituelle visite au Tibet, a indiqué samedi son ambassade.

Terry Branstad s'est rendu du 19 au 25 mai dans la province du Qinghai (nord-ouest de la Chine) - peuplée de nombreux Tibétains - et dans la région autonome du Tibet (ouest), dont l'accès est restreint pour les diplomates et journalistes.

"Il a encouragé le gouvernement chinois à engager un dialogue de fond avec le dalaï lama ou ses représentants, sans conditions préalables, afin de parvenir à un règlement qui puisse résoudre les différends", a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'ambassade dans un courriel.

La Chine est accusée par des organisations de défense des droits de l'homme de réprimer la religion, la culture, et le séparatisme au Tibet. Pékin dit y protéger la liberté de croyance religieuse et avoir énormément investi pour moderniser la région et augmenter le niveau de vie.

Depuis son exil en Inde en 1959, consécutif à un soulèvement raté dans la capitale tibétaine Lhassa, le dalaï lama tente de trouver un compromis avec le gouvernement chinois sur le sort des Tibétains. Après avoir appelé à l'indépendance du Tibet, le chef bouddhiste milite désormais pour une autonomie renforcée. Mais les négociations entre ses émissaires et Pékin sont au point mort depuis 2010. Certains observateurs critiques accusent la Chine de jouer la montre en attendant que le décès du leader religieux, actuellement âgé de 83 ans, vienne atténuer la pression internationale.

Durant sa visite, Terry Branstad a visité à Lhassa le palais du Potala (l'ancienne résidence des dalaï lamas) et le Jokhang (le temple le plus sacré du bouddhisme tibétain). L'ambassadeur a également rencontré de hauts responsables religieux et culturels. "Il a fait part de ses inquiétudes vis-à-vis de l'ingérence du gouvernement chinois dans la liberté des bouddhistes tibétains d'organiser et de pratiquer leur religion", a indiqué la porte-parole de l'ambassade. "L'ambassadeur a évoqué nos préoccupations de longue date concernant le manque d'accès permanent à la région autonome du Tibet", a-t-elle par ailleurs souligné.

Afin de se rendre au Tibet, les étrangers ont besoin d'un permis spécial. Pour les touristes, il est en général délivré facilement. Mais les diplomates, et encore plus les journalistes, l'obtiennent difficilement.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Notre vie avant et depuis la révolution

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants