X

Dernières Infos

Difficultés économiques : Erdogan critique la couverture des médias occidentaux

AFP
18/04/2019

Le président Recep Tayyip Erdogan a vivement critiqué jeudi les médias occidentaux qu'il accuse de gonfler les difficultés économiques de la Turquie, ciblant notamment le Financial Times pour un article sur la banque centrale turque.

"Certains milieux en Occident s'efforcent, avec tous leurs organes médiatiques, de présenter notre économie comme si elle était à terre, finie", a lancé M. Erdogan lors d'un discours devant un syndicat à Ankara. "Qu'ils fassent ce qu'ils veulent, qu'ils écrivent les titres qu'ils veulent. La Turquie est debout et va continuer d'avancer en se renforçant", a-t-il ajouté.

L'économie turque traverse une période particulièrement difficile, avec sa première récession en 10 ans, une inflation de 20% et la chute de la livre turque qui a perdu près du tiers de sa valeur face au dollar l'an dernier. Ces turbulences sont l'un des principaux facteurs qui ont conduit à la défaite du parti de M. Erdogan à Istanbul et Ankara lors des élections municipales qui se sont tenues le mois dernier.

Le chef de l'Etat turc s'en est particulièrement pris au quotidien économique britannique Financial Times qui a rapporté jeudi que la banque centrale turque avait artificiellement gonflé ses réserves de devises étrangères qui ont fondu ces dernières semaines. La publication de cet article a provoqué une nouvelle chute de la livre qui a perdu jusqu'à 2% de sa valeur jeudi et s'échangeait en milieu d'après-midi à plus de 5,8 contre un billet vert.

"Le FT écrit certaines choses. Écris ce que tu veux ! La situation de mon pays est claire", a-t-il dit. "Ô, Financial Times ! Sais-tu que la Turquie accueille 4 millions de réfugiés ? Combien de réfugiés accueille ton pays ?", a-t-il ajouté.

Le gouvernement de M. Erdogan s'en prend régulièrement aux médias occidentaux. Le chef de l'Etat a par le passé accusé des correspondants d'être des espions.

La presse progouvernementale turque a multiplié cette semaine les attaques contre des médias étrangers après que ces derniers eurent rapporté que le ministre turc des Finances n'avait pas réussi à convaincre des investisseurs lors d'un récent déplacement aux Etats-Unis.

Des ONG dénoncent régulièrement l'érosion de la liberté de la presse sous M. Erdogan. La Turquie pointe à la 157ème place du classement de la liberté de la presse publié par Reporters sans frontières. 

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Idleb n’est pas Alep, mais...

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants