Dernières Infos

Plus de 10.000 manifestants à Belgrade contre le président serbe

Reuters
19/01/2019

Plus de 10.000 personnes ont défilé samedi soir à Belgrade pour la liberté de la presse et des élections et contre le président Aleksandar Vucic et son Parti progressiste serbe (SNS).

Il s'agit du huitième samedi de manifestations à l'appel de l'Alliance pour la Serbie, un groupe informel de 30 partis et organisations de l'opposition. "Ça a commencé" pouvait-on lire sur les badges des manifestants qui criaient "Vucic, Voleur!".

"Notre seule demande est la disparition de ce démon (le régime)", a déclaré l'acteur Branislav Trifunovic, qui avait déjà harangué la foule les semaines précédentes. "Nous voulons des élections, mais la liberté doit venir en premier."

Aleksandar Vucic a déclaré qu'il ne céderait pas aux demandes de réforme électorale et de liberté de la presse de l'opposition "même s'il y avait cinq millions de personnes dans la rue".

Le président s'est toutefois dit prêt à des élections anticipées.

La manifestation de samedi fait suite à une visite jeudi à Belgrade du président russe Vladimir Poutine qui a été accueilli par des dizaines de milliers de personnes acheminées par autocar de toute la Serbie.

Hors de Belgrade, les manifestants sont peu nombreux. Il y a notamment eu des manifestations vendredi à Novi Sad, deuxième ville de Serbie et à Nis, dans le sud.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de changement dans l’approche libanaise du tracé des frontières avec Israël, selon Aïn el-Tiné

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants