Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Honduras : sept accusés condamnés pour l'assassinat de l'écologiste indigène Berta Caceres


Photo de Berta Caceres, une écologiste indigène assassinée par balles chez elle le 2 mars 2016. AFP / Orlando SIERRA

Un tribunal hondurien a condamné jeudi sept hommes impliqués dans l'assassinat de Berta Caceres, une écologiste indigène assassinée par balles chez elle le 2 mars 2016 pour s'être opposée à la construction d'un barrage.

Les peines de prison qui seront infligées aux condamnés seront fixées le 10 janvier prochain, a annoncé le tribunal. Les assassins encourent des peines pouvant aller jusqu'à 30 années de prison.

La militante avait été tuée dans sa maison de La Esperanza, à environ 200 km de Tegucigalpa. Elle avait reçu de nombreuses menaces de mort parce qu'elle mobilisait les indiens lencas contre la construction d'une centrale hydro-électrique sur le territoire de cette ethnie, à laquelle elle appartenait.

Les trois juges du tribunal de Tegucigalpa ont notamment déclaré coupable Sergio Rodríguez, un responsable du groupe électrique Desarrollos Energéticos S.A. (DESA) qui construisait la centrale.

A l'unanimité, les juges ont estimé qu'il avaient des "preuves solides" de ce que Sergio Rodríguez avait organisé l'assassinat avec l'ancien chef de la sécurité de DESA, Douglas Bustillo, le militaire Mariano Díaz, et un autre cadre de l'entreprise d'électricité.

Quatre tueurs à gages --Henry Hernandez, Elvin Rapalo, Edilson Duarte et Oscar Torres-- ont été ainsi été recrutés pour tuer la coordinatrice du Conseil des organisations populaires et indigènes du Honduras (Copinh).

Selon les faits relatés devant le tribunal, deux hommes ont fait irruption dans la maison de la militante dans la nuit du 2 au 3 mars 2016, et l'ont abattue. Le prix de l'assassinat avait été fixé à environ 4.000 dollars.

Le président de DESA, David Castillo, est en attente de jugement dans cette affaire.

Le chantier de la centrale hydro-électrique Agua Zarca, sur le fleuve Gualcarque, était paralysé par les manifestations organisées par le Copinh et les responsables de DESA étaient convaincus ue le projet pourrait être mené à bien une fois que Berta Caceres aurait été éliminée, selon le tribunal.


Un tribunal hondurien a condamné jeudi sept hommes impliqués dans l'assassinat de Berta Caceres, une écologiste indigène assassinée par balles chez elle le 2 mars 2016 pour s'être opposée à la construction d'un barrage.Les peines de prison qui seront infligées aux condamnés seront fixées le 10 janvier prochain, a annoncé le tribunal. Les assassins encourent des peines pouvant aller...