Dernières Infos

Pour Macron, le Brésil de Bolsonaro complique un accord UE-Mercosur

AFP
29/11/2018

Emmanuel Macron a déclaré jeudi qu'il refuserait de signer un accord UE-Mercosur avec un Brésil qui sortirait de l'Accord de Paris mais s'est dit prêt à avancer de manière bilatérale avec l'Argentine. Le président français était interrogé par la presse à Buenos Aires sur l'avancée des négociations entre l'Europe et le Marché commun sud-américain (Argentine, Brésil, Uruguay, Paraguay), proches d'aboutir après presque 20 ans de discussions.

"Comme l'Argentine, la France avait des limites, notamment sur les sujets agricoles. Nous avons pu trouver des compromis qui ont permis des avancées. Mais je souhaite que ces discussions intègrent toutes nos ambitions. Nous avons pris des engagements dans le cadre de l'Accord de Paris" sur le réchauffement climatique, a-t-il dit.

Or "au sein du Mercosur un changement politique majeur est advenu au Brésil. C'est plutôt du côté du Mercosur que la question est posée de l'impact que ce changement va avoir", a-t-il poursuivi, en allusion à l'élection à la présidence de Jair Bolsonaro, qui a laissé entendre que son pays pourait sortir de l'Accord de Paris, comme les Etats-Unis de Donald Trump.

M. Bolsonaro, qui prendra ses fonctions le 1er janvier, a annoncé qu'il n'était pas un grand partisan du Mercosur, ni du multilatéralisme.

"Je ne suis pas favorable à la signature d'accords commerciaux larges avec des puissances qui ont annoncé qu'elles ne respecteront pas l'accord de Paris", a averti M. Macron. "Pour une raison simple, explique-t-il. Je demande à mes travailleurs, à mes acteurs économiques de faire des efforts pou s'adapter à l'Accord de Paris, c'est parfois difficile, ce sont des sacrifices".

"Et de l'autre côté on signerait des accords commerciaux avec des pays qui disent ouvertement +il n'y a pas de problème de changement climatique, moi je ne fais pas d'efforts, on continue+. On n'avancera jamais ! Mais indépendamment je souhaite qu'on puisse avancer avec l'Argentine qui est elle sur un cap très clair en matière économique et environnementale", a salué le chef de l'Etat français.

En décembre 2017, pendant le sommet de l'OMC à Buenos Aires, des diplomates sud-américains disaient qu'un accord entre l'Union européenne et le Mercosur était imminent. Un an plus tard, l'épilogue de ce feuilleton semble encore lointain.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué