X

Dernières Infos

Yémen : des séparatistes appellent à un soulèvement dans le Sud

AFP
03/10/2018

Le Conseil de transition du Sud du Yémen (STC) a appelé mercredi la population de cette région à se soulever contre le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi sur fond de contestation sociale contre la hausse des prix.
Cette instance, favorable à l'indépendance du sud du Yémen qui était un Etat à part avant 1990, a estimé que "l'ensemble du Sud peut être considéré comme une zone sinistrée en raison des politiques suivies par la soi-disant légalité", représentée par le gouvernement de M. Hadi.

Après avoir accusé le gouvernement d'incurie et de corruption, le STC a déclaré, dans un communiqué publié après une réunion de ses dirigeants, être favorable à un "soulèvement populaire et pacifique" dans le Sud.
Le Conseil a appelé les forces de sécurité à empêcher durant ce soulèvement toute "atteinte aux biens publics" en souhaitant que ce mouvement reçoive l'appui de la coalition menée par l'Arabie saoudite qui intervient au Yémen depuis 2015. Un tel appui aiderait à mettre fin à la guerre et à trouver "une solution à la question du Sud", a ajouté le STC.

Dans un communiqué, le gouvernement yéménite a appelé le "soi-disant conseil de transition à abandonner tout projet militaire ou relatif à la sécurité (du pays) qui ne font pas partie de ceux du gouvernement légitime et de se mettre au travail politique". "Toute émeute ne ferait que porter atteinte à la sécurité et à l'unité du Yémen et de son peuple (...) et bénéficierait aux conspirateurs houthis et à leurs alliés iraniens", a-t-il prévenu.

L'Arabie saoudite intervient au Yémen à la tête d'une coalition pour appuyer le gouvernement de M. Hadi en guerre contre les rebelles houthis, soutenus par l'Iran, qui se sont emparés de la capitale Sanaa, ainsi que de vastes régions du nord et de l'ouest du pays.

L'appel du STC est intervenu alors que des manifestations se poursuivent dans le Sud contre la hausse des prix et la chute du riyal yéménite.

Le Conseil de transition du Sud avait tenté en janvier de prendre par le force le contrôle de la grande ville d'Aden. Les combats avec les troupes fidèles à M. Hadi avaient fait des dizaines de morts et de blessés et le statu quo avait été rétabli à la suite de pressions saoudiennes.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Le franbanais

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Assez ! Khalass ! Enough !

Décryptage de Scarlett HADDAD

Médiation gouvernementale : le « Bassil nouveau » est arrivé !

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué